Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko ne sortira pas libre du tribunal…

Ousmane Sonko, leader du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité),
6

Ousmane Sonko ne sortira pas libre de cette épreuve

Ousmane Sonko le sait bien. Et ses avocats ont dû l’avertir. Il s’est lancé dans une épreuve où il ne sortira pas libre du tribunal…Ousmane Sonko ose défier la justice, au point d’instaurer la terreur au Sénégal. Ousmane Sonko, pour une affaire privée qui l’oppose à une jeune fille citoyenne, clame au complot politique, au point de défier l’Etat.

Depuis que cette accusation de « viols répétitifs et de menaces de mort avec usage d’armes à feu » a été lancée contre lui par la jeune fille Adji Sarr, Ousmane Sonko veut mettre tout le Sénégal à feu et à sang. Il a appelé à la résistance, et plusieurs biens publics et privés se trouvent détruits. Ce n’est plus, l’accusation de « viols répétitifs et de menaces de mort avec usage d’armes à feu » qui pèse seulement sur lui. Ousmane Sonko sait que plusieurs plaintes vont s’ajouter à cette affaire qui l’oppose à Adji Sarr.

D’ailleurs, avant de faire face à la justice, le leader du Pastef cherche à nier contre les éventuelles poursuites qui pourraient être engagées contre lui. Coup de tonnerre ! Ousmane Sonko a tout nié. Il a fui ses responsabilités. Ousmane Sonko a tout simplement nié l’appel à la résistance. Il a nié l’insurrection ainsi que toutes les violences qui se sont produites à la cité Keur Gorgui au début du mois de février.

« Je n’ai pas appelé pour que les gens sortent le 8 février mais ils sont sortis spontanément » a-t-il déclaré dans une allocution télévisée mardi soir.

Quel acteur de cinéma que la tête de file du Pastef ? Ousmane Sonko a certainement raté sa vocation. A travers les scènes d’un film, il aurait mieux réussi son rôle. Car, ce n’est pas tout. Dans la vidéo diffusée tard dans la soirée d’hier, Ousmane Sonko a remercié ses avocats et ses partisans. Comme s’il faisait un testament politique…il l’a compris, c’est le moment fatidique. Il ne peut plus se dérober. Le moment est venu pour lui d’affronter la justice.

Il ne peut plus échapper à une telle épreuve. De gré ou de force, il devra répondre face à la justice. Beaucoup de faits se sont déroulés après qu’il faisait l’objet d’une plainte de la part de la jeune fille Adji Sarr. Le leader du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité), s’en est pris à l’Etat. Il a accusé nommément le Président de la République Macky Sall d’être derrière toute cette affaire, et l’a défié. Il a également fait outrage à magistrat. Il a appelé ses partisans à la résistance. Il est aujourd’hui responsable de toutes les violences qui ont été commises. Il ne peut pas se débiner.

La rédaction de Xibaaru

Afficher les commentaires (6)