Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko trahi par des proches sur le viol…Il risque gros

0

Ousmane Sonko a beau être puissant parmi les jeunes mais la vérité finira par le vaincre. Et aujourd’hui, les langues se délient autour du chef de l’opposition accusé de viol sur la jeune masseuse Adji Sarr. Le politicien atteint de « complotite » et qui fait de Macky Sall le « diable » en personne, est rattrapé par ses mensonges. Son entourage approché par nos sources fait état d’un climat délétère qui règne à Keur Gorgui (domicile du leader de pastef) et même au sein de la coalition Yewwi Askan Wi qui cherche déjà une alternative…

Ousmane Sonko ira-t-il en prison pour le viol de la jeunes masseuse Adji Sarr ? Si la partie civile prouve sa culpabilité, alors le juge lira le droit et Sonko se retrouvera dans la cellule 13 de Rebeuss où sont incarcérés les dangereux criminels. Et aujourd’hui, mardi 22 mars, s’ouvrent au tribunal les auditions de l’affaire Adji Sarr contre Sonko. Et c’est la patronne du salon de massage, le Sweet Beauty, Mme Ndeye Khady Ndiaye qui devrait faire face au juge ce matin. Et après elle, ce sera au tour des protagonistes Adji Sarr et Ousmane Sonko…

Et c’est cette audition que redoute Ousmane Sonko. C’est ce qui explique ses sorties face à la presse pour intimider les magistrats et espérer avoir une plus grande audience auprès des jeunes pour réitérer la pression de la rue comme au mois de mars 2021. Tout ça parce que Sonko craint l’issue des auditions qui pourrait l’’envoyer en prison. Dans son entourage, les langues se délient et certains craignent que leur leader pourrait être confondu dans l’affaire Adji Sarr avec des preuves solides.

Selon des sources proches de l’entourage du leader du parti Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), leur « patron » serait mouillé jusqu’au cou. « Les personnes autour de Sonko ont compris qu’il y a eu des morts et des saccages pour un homme qui est parti de lui-même dans un salon de massage et qui a provoqué l’étincelle de la dynamite qui a explosé au visage du peuple » révèle notre source qui est un des proches de Sonko…

Sonko semble avoir endossé le mauvais rôle dans cette affaire qui tient en haleine tout un peuple. Hier, héros des jeunes, aujourd’hui, il est lâché par ces jeunes qui ne veulent pas se retrouver otages d’un tourbillon de violence. Personne ne veut se faire tuer pour un homme qui n’en a cure du sang versé et qui appelle une seconde vague. Selon notre source, plusieurs associations de défense des patriotes ont mis la clé sous le paillasson et son entourage commence à le délaisser hormis les gardes du corps et les élites de Pastef qui veulent profiter au maximum de la présence de Sonko.

Quid des preuves ? Notre source est formelle : « les agitations de Sonko ne sont pas fortuites car il sait que le magistrat instructeur a réuni suffisamment de preuves pour le confondre. Et si le mal de dos qui le rongeait était réel, il aurait continué ses massages mais toutes ses séances ont été arrêtées juste après l’éclatement de l’affaire du Sweet Beauty. Et figurez-vous que Sonko avait eu auparavant à fréquenter d’autres salons avant l’éclatement de cette affaire… » avance notre source.

Ousmane Sonko est mal barré. Et ses invectives à l’encontre des magistrats cachent la crainte de se voir inculper pour viol et mettre sous mandat de dépôt par le doyen des juges. C’est pourquoi, il a appelé les jeunes à la résistance. Mais notre source nous apprend que cette fois « Sonko sera bien seul car les jeunes ne sortiront pas pour se faire tuer et les camions de manifestants qui ont été acheminés par le Pastef du sud du pays vers Dakar sera probablement impossible cette fois-ci car ses « amis » sont préoccupés par les bombardements des bases rebelles par l’Armée…

Ousmane Sonko comptait sur les jeunes pour créer une ligne de boucliers humains entre lui et les forces de l’ordre en cas d’arrestation. Mais les informations qui lui parviennent ne lui sont pas favorables. Les forces de l’ordre ne se laisseront plus surprendre et Macky sall l’a bien : « Ce qui s’est passé, ne se reproduira plus ». Ousmane Sonko est averti et les partisans de la seconde vague meurtrière auront une riposte appropriée…

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire