Un pasteur kidnappe un livreur

Le quartier général de la police à Abuja a défilé un pasteur autoproclamé de 52 ans, Adetokunbo Adenokpo, pour avoir enlevé un livreur et l’avoir détenu dans une installation souterraine de son église à Sagamu, Lagos. Le suspect avait appelé la société où travaille le livreur, Glory Master Logistics, et avait ordonné la fourniture de certains produits à livrer à son domicile uniquement pour enlever le livreur.

Selon l’agent des relations publiques, DCP Frank Mba, le pasteur, qui prétend être le surveillant général de l’église de Dieu Newlife située à Sagamu, a injecté à Jonathan un produit anesthésiant pour l’affaiblir, l’a attaché et l’a gardé pendant dix jours avant qu’il ne soit finalement sauvé par des hommes de l’équipe de réponse aux renseignements (IRT), qui ont également arrêté le pasteur et ses complices.

Le suspect dans une interview avec des journalistes, a déclaré qu’il avait été ordonné pasteur il y a 22 ans après avoir quitté la Living Faith Church où il adorait initialement avant d’ouvrir son propre ministère.

Il a dit : «Dans mon église, nous faisons de la charité, où je partage de la nourriture et des soins palliatifs avec les gens et cela est devenu plus fort pendant le COVID-19. J’ai eu pitié des gens et je n’ai pas d’argent sur mon compte et les gens viennent toujours me demander de l’aide ».

Sur la façon dont il a découvert la cellule souterraine de son église où il détenait la victime, il a déclaré que l’installation souterraine avait été construite lorsqu’il avait été attaqué par des personnes il y a quelque temps.

Il a déclaré que la cellule souterraine lui avait permis et facile de s’échapper chaque fois qu’il était attaqué et que beaucoup le considéraient comme un homme puissant de Dieu.

«Il y a quelques semaines, nous manquions de fonds. J’ai donc eu l’idée de faire quelque chose pour avoir des sacs de riz et de haricots et d’huile de palme et d’autres choses à partager, et probablement avec un bélier, que nous pouvons couper et donner aux pauvres et nous avons pensé que nous devrions obtenir l’argent des sociétés riches, puis collecter des fonds et prendre soin des pauvres.

Nous étions tous les trois impliqués dans le kidnapping de Jonathan dans l’espoir de collecter des fonds pour l’Eglise. Je lui ai injecté parce qu’il luttait, je ne voulais pas qu’il soit blessé », a-t-il déclaré.