Ultimate magazine theme for WordPress.

Afrique du Sud: une femme pourra avoir deux ou trois maris

0

Le ministère sud-africain de l’Intérieur a proposé une nouvelle loi qui permettra aux femmes d’épouser plus d’un mari, de la même manière que les hommes polygames sont autorisés à épouser plus d’une épouse.

Le document de politique de 67 pages, également appelé Livre vert sur les mariages, a déclaré que la loi actuelle sur le mariage ne promeut pas l’égalité.

Le document de politique a souligné que la législation actuelle sur le mariage est discriminatoire car elle ne reconnaît pas les mariages hindous, juifs, musulmans et rastafariens. Le document de politique appelait également à ce que la polyandrie soit légalement reconnue comme une forme de mariage.

Le livre vert proposait trois nouveaux régimes matrimoniaux pour instaurer l’égalité dans les lois sur le mariage. L’une de ces options est un régime de mariage non sexiste.

«Cela permettrait à la fois la polygamie et la polyandrie. «… Par conséquent, tous les mariages, qu’ils soient monogames ou polygames, peuvent être conclus indépendamment du sexe ou de l’orientation sexuelle de la personne.» a-t-il lu.

Le ministère sud-africain de l’Intérieur semble favoriser l’option d’un régime de mariage non sexiste qui autorise à la fois la polyandrie et la polygamie. Le ministère a écrit;

«L’appétit politique du pays à affronter les défis du statut actuel du mariage sera testé à travers ces options. Cependant, si l’article 9 de la Constitution devait être mis en œuvre dans son intégralité, l’option 3 cocherait toutes les cases. »

Le ministère a cependant noté que l’option de la polyandrie (femme qui épouse plusieurs hommes) avait ébouriffé les plumes et les chefs traditionnels sud-africains se sont vigoureusement opposés à la proposition, affirmant qu’une femme mariée à plus d’un mari est une  «pratique inacceptable car elle n’est pas d’origine africaine».

Il a ajouté;

«Ironiquement, les parties prenantes qui croyaient en la pratique de la polygamie… étaient opposées à la pratique de la femme qui épouse plusieurs maris (polyandrie).

«C’est le début d’un discours public crucial qui redéfinira le concept de mariage en Afrique du Sud.

«Le processus permettra de découvrir des problèmes qui peuvent mettre certains d’entre nous mal à l’aise, mais encouragera le dialogue au sein des communautés sud-africaine et internationale.»

laissez un commentaire