Urgent-Angola : gel des avoirs de la fille de l’ancien président Dos Santos

La justice angolaise a décidé de geler provisoirement les avoirs de l’homme d’affaire congolais Sindika Dokolo et sa femme Isabel dos Santos, fille de l’ancien président angolais Edouard dos Santos et ancienne administrative de la compagnie pétrolière publique Sonangol.

La machine judiciaire enclenchée par la justice angolaise contre la famille de l’ex-président José Eduardo Dos Santos, continue sa marche. Après la comparution de José Filomeno dos Santos, devant le tribunal angolais, c’est autour d’Isabel dos Santos, fille de l’ancien président, de répondre à la justice. Le tribunal a gelé provisoirement   les comptes bancaires et actions de la fille et du gendre de l’ancien président José Eduardo dos Santos, apprend-on mardi 31 décembre, des sources judiciaires.

La justice reproche à l’ex PDG de la compagnie pétrolière publique Sonango ainsi que son mari, Sindika Dokolo, actionnaires dans plusieurs banques et holdings, d’avoir acheté des actions avec l’argent de la compagnie pétrolière publique Sonangol. Pour l’instant ce qu’on que peut communément appeler « l’affaire de la dynastie Dos Santos », reste pendante devant la justice en attendant d’être fixé sur leur sort.

Si d’aucuns parlent « d’acharnement judiciaire », d’autres en revanche évoquent de clarification sur certains dossiers nébuleux durant le règne de dos Santos. Le président du Mouvement populaire de libération de l’Angola, a dirigé le pays tirant plus de 50% de ses recettes du pétrole, pendant 3 décennies. Durant son magister, ses détracteurs lui ont toujours reproché une gestion catastrophique des ressources notamment le pétrole.