Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici la nouvelle stratégie de Sonko…un black-out total

0

Sonko dans un silence de plomb…ses « apprentis » font son le job

Nos hommes politiques n’ont pas chômé ces derniers mois. Il y a eu l’épreuve des élections locales et législatives. S’en suit l’installation tumultueuse des députés de la quatorzième législature. La nomination du premier ministre et la formation du nouveau gouvernement. Ces mutations ont fait couler beaucoup d’encre et de salive. Pratiquement, tous les grands leaders, à l’exception de Ousmane Sonko, ont commenté ce changement. Le silence du patriote en chef en dit long sur sa nouvelle stratégie de combat face à Macky Sall…

Il n’y a plus de doute que le leader du Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) est la plus grande menace contre le président Macky Sall dans l’opposition. Depuis son entrée en politique, l’anti-système devenu un élément du système en fait voir de toutes les couleurs au régime en place. Ousmane Sonko a tellement malmené le chef de l’Etat et ses ministres, qu’il est devenu le leader de l’opposition dite radicale. Et s’il a réussi à implanter son drapeau, c’est parce qu’il avait une communication acerbe contre le pouvoir.

sonkoMais depuis quelques jours, ce beau-parleur est devenu aphone sur les questions brûlantes de l’heure. Stratégie politique ou peur ? Seul le maire de Ziguinchor est en mesure d’éclairer la lanterne des sénégalais. Mais le patriote en chef avait tracé une nouvelle voie lors de sa dernière sortie médiatique. Sonko avait invité ses militants à faire « Focus sur 2024 ». Il les avait même invités à s’emmurer dans un silence stratégique. Un code que Sonko semble s’imposer. Depuis lors, on entend plus Sonko. Même après la condamnation de Barthélémy Dias, il a gardé le silence.

« Le silence que nous avons adopté sur les derniers évènements politiques et la reconfiguration politique en cours dans notre pays, est une option bien réfléchie. Je vous invite tous à vous abstenir de conjectures inutiles et improductives et à éviter de commenter les choix libres des uns et des autres. Je vous invite surtout à investir le terrain et à continuer à parler de notre projet de société aux Sénégalais. Ces deux attitudes sont le seul gage de notre succès. Pastef a une histoire et un parcours, nous ne devons jamais le perdre de vue », avait écrit Sonko sur sa page Facebook.

Mais le cauchemar de Macky n’a pas pour autant disparu des radars. Tel un Phoenix, Ousmane Sonko renait sous une autre forme. Il semble que le leader de Pastef ait laissé le terrain de la contestation aux grandes gueules de l’intercoalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal. Cette alliance par intérêt tente de boucher les trous laissés vide par Ousmane Sonko. A l’Assemblée nationale, c’est Guy Marius Sagna qui se charge de faire le show. Le député nouvellement élu a fait une entrée fracassante à l’hémicycle. Ses stratégies de rue, l’administrateur du FRAPP les a importées à l’Assemblée.

sonkoDans cette nouvelle entreprise de finition du régime de Macky Sall, Guy Marius Sagna est aidé par Barthélémy Dias. Le maire de la ville de Dakar, ou l’arracheur de micro, fait aussi des siennes au sein de l’Assemblée. A chaque prise de paroles, il charriait les députés de la mouvance présidentielle. Une manière de prévenir tous les ministres qui passeront pour le vote d’une loi que la tâche sera ardue. Dans sa volonté d’être le représentant de Sonko dans le champ politique, Dias-fils n’épargne même pas la presse qu’il traite de corrompue.

Ces apprentis du leader de Pastef sont les combattants envoyés au front pour barrer la route à Benno Bokk Yakaar. Ils utilisent les mêmes méthodes que Ousmane Sonko à l’époque. Pendant ce temps, le maire de Ziguinchor manœuvre en sous-marin pour la présidentielle de 2024. Mais attention, cette stratégie de Sonko peut se retourner contre lui. Laisser trop de marge de manœuvre à Barth et Guy pourrait leur permettre de se refaire une santé politique. Les mois à venir seront trop politiques, le leader qui laissera une seule poche vide pourrait se retrouver à terre.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire