Voici le traître qui avait monté Wade contre…Macky

Un traître au service de la nation : Serigne Mbacké Ndiaye le désigne

Un traître serait toujours au service de la République. Selon les dires de l’ancien ministre, conseiller de l’ex-Président de la République Me Abdoulaye Wade, Serigne Mbacké Ndiaye, un homme politique très actif sur la scène politique nationale serait à l’origine des brouilles qui ont conduit à la rupture des rapports entre Me Abdoulaye Wade et Macky Sall.

Les indices donnés par Serigne Mbacké Ndiaye demeurent très clairs. Pour certains, il s’agirait de l’ancien dernier Premier ministre sous le magistère de Me Abdoulaye Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye. Et pour d’autres ce serait Pape Diop, dernier président du Sénat sous Wade.

Mais les langues qui se délient dans l’entourage de l’ancien président, indexeraient Souleymane Ndéné Ndiaye…Comme le traître

Ce dernier devenu le Président du Conseil d’administration d’Air Sénégal international serait à l’origine de tout le complot ayant conduit à la détérioration des rapports entre Me Abdoulaye Wade et Macky Sall.

Pourtant, Me Souleymane Ndéné Ndiaye qui a claqué les portes du Parti démocratique sénégalais (PDS) au lendemain de sa défaite à l’élection présidentielle ayant conduit à la seconde alternance en 2012, et qui a créé son propre parti politique, est devenu un des principaux soutiens du Président Macky Sall.

Souleymane Ndéné Ndiaye serait le traître qui aurait tout fait pour la séparation de Me Abdoulaye Wade et son successeur à la tête de la nation Macky Sall, lui-même qui fut son ancien Premier ministre. Un acte qui, s’il s’avère devrait être marqué dans l’histoire de la nation.

Des anciens faucons du Palais de la République sous Me Abdoulaye Wade avaient tout le temps étaient cités comme figurant parmi ceux ayant manœuvré à la rupture des relations entre Me Abdoulaye Wade et Macky Sall. Jamais le nom de Me Souleymane Ndéné Ndiaye n’avait été cité, même s’il fut des plus actifs, lorsqu’il a fallu faire quitter Idrissa Seck du PDS, ainsi que son limogeage du poste de Premier ministre.

La rédaction de Xibaaru