Ultimate magazine theme for WordPress.

Waly Albert Ndong s’érige en bouclier de Karim Meissa Wade

Waly Albert Ndong (entouré) aux côtés de Me Abdoulaye Wade
0

Pour les ennemis jurés de Karim Meissa WADE, pour ceux qui nourrissent un sentiment de complexe d’infériorité, de peur bleue et d’une haine viscérale en son endroit en tentant de manipuler l’opinion publique Nationale et Internationale en prétextant que ce dernier doit rembourser des centaines de milliards à l’État du Sénégal.

Je leur réponds que M. Karim Meissa WADE n’a jamais été épinglé par aucun corps de contrôle de l’État du Sénégal que ça soit l’OFNAC, l’I.G.E ou la COUR des COMPTES…. La CREI, étant une juridiction d’exception, une juridiction anticonstitutionnelle, une juridiction destinée à liquider des adversaires politiques, reconnue qu’au Sénégal où l’histoire a fini de prouver que les juridictions d’exceptions n’ont jamais prospéré dans les règles de l’art et leurs jugements finissaient toujours sur des délibérations téléguidées, discriminatoires et injustes comme fût le cas de Karim Meissa WADE qui a été le seul incriminé parmi les 25 dignitaires libéraux soupçonnés sur la fameuse liste de la COUR de RÉPRESSION de L’ENRICHISSEMENT ILLICITE. Après leur coup foiré contre Karim Meissa WADE, qui a fini de démontrer à la face du monde que l’homme était blanc comme neige, malgré toutes leurs manipulations, leurs machinations et leurs cinémas d’utiliser des commissions rogatoires à coût de milliard du pauvre francs contribuables, cette fameuse machine à moudre des potentiels adversaires politiques de la CREI est restée grippé où l’ensemble du personnel est parti en chômage anticipé car n’ayant plus de dossiers à traiter depuis leur sale besogne de vouloir liquider politiquement M. Karim Meissa WADE et bientôt cette machine anticonstitutionnelle sera enterrée dans la cimetière des oubliettes. Par ailleurs, n’oubliez pas que l’État du Sénégal a enregistré des nombreuses défaites devant toutes les juridictions crédibles et respectées au monde concernant l’affaire dite Karim Meissa WADE, la plus récente est la recommandation par l’ONU pour la révision dudit procès.

Pour terminer, je vous demande solennellement, vous qui vous réclamez de la Société Civile ou des Leaders d’opinions, d’exiger la révision du procès de Karim Meissa WADE à l’État du Sénégal pour être conforme avec la justice internationale mais aussi pour une justice libre, équitable et équidistante de toute obédience politique.

Vive le Sénégal !

Vive la Justice !

Vive le PDS!

Waly Albert NDONG

Secrétaire National chargé de l’artisanat.

Conseiller du Secrétaire Général National

Coordonnateur départemental du PDS de Fatick

laissez un commentaire