Abdoualye Daouda Diallo : « Il n’existe pas de tension budgétaire »

Il n’existe pas de tension budgétaire au Sénégal. Les caisses de l’Etat sont assez fournies pour faire face aux dépenses. L’assurance est faite par le ministre des Finances et du Budget, Abdoualye Daouda Diallo. « Ce que l’on appelle tension budgétaire, en réalité, n’existe pas au Sénégal. Parce que, tout simplement, nous avons des marges budgétaires pour cela », a-t-il déclaré, ce mardi, 21 janvier, 2020. En tenant ces propos, le ministre de Finances renvoie à leur copie ceux qui prédisaient une tension budgétaire qui se traduirait par les dettes impayées de l’Etat aux entreprises renseigne Emedia.

Selon le ministre, ces dettes sont en train d’être régularisées. « Ce qui se passe, c’est que parfois, nous faisons face à des obligations impayées, c’est-à-dire, des dépenses qui ont été exécutées comme c’était le cas en 2017 et 2018. Mais, ce sont des sommes importantes que nous sommes en train de résorber au fur et à mesure », a-t-il expliqué. Poursuivant, l’Argentier de l’Etat estime la signature du Sénégal lui permet de faire face à toute sorte de tension budgétaire parce qu’ayant bénéficié de la confiance des investisseurs. « Nous avons une trésorerie suffisamment abondante d’autant que le Sénégal fait partie des pays où l’appétit des investisseurs est particulièrement remarqué. Cela veut dire qu’à chaque fois que nous avons besoin de trésorerie, si nous allons sur le marché intérieure (espace Uemoa) ou à l’étranger, nous avons des offres qui peuvent aller, parfois, jusqu’à 400% de nos besoins de trésorerie. Cela veut dire que l’on ne peut pas avoir de tension de trésorerie au Sénégal », a-t-il conclu.