Ultimate magazine theme for WordPress.

Abdourahmane Diouf : « Karim Wade et Khalifa Sall doivent participer aux élections »

Dr Abdourahmane Diouf ancien Ancien Porte-Parole de Rewmi, Coordonnateur de la Cellule des Cadres de Rewmi, Responsable du Département de Rufisque
0

Le Dr Abdourahmane Diouf, invité de l’émission Jury Du Dimanche, estime que Karim Wade et Khalifa Sall doivent revenir sur le champ politique et participer aux élections. Il trouve illégale la déchéance de leurs droits civils et politiques après leur condamnation. Pour lui, l’ancien ministre des Transports aériens et de la Coopération international, sous le régime de Wade et l’ex maire de la Ville de Dakar ont été condamnés sous la commande du président Macky Sall.

« À chaque fois qu’il y a un dossier judiciaire lié à la politique, la justice se comporte comme un exécutant de la commande publique. C’est la commande du président Macky Sall qui a été exécutée par la justice sénégalaise, dans le cas de Karim Wade et de Khalifa Sall. Ce que le président de la République a fait par rapport à Karim Wade et Khalifa Sall étaient des calculs politiciens que l’on a demandés à la justice d’exécuter », a déclaré l’ancien porte-parole du parti Rewmi.

Pour Dr Abdourahmane Diouf, Macky Sall qui s’était arrangé pour obtenir la condamnation de ces deux hommes politiques doit également trouver les voies et moyens pour leur permettre de participer aux futures échéances électorales. Pour cela, a-t-il expliqué, il n’y a pas meilleures solutions que l’amnistie dont seul le chef de l’Etat a les prérogatives. « Je suis pour un Sénégal où quelque soit le défaut des uns et des autres, on doit avoir une élection ouverte. Khalifa Sall doit participer aux élections comme Karim Wade. Parce que, nous voulons les meilleurs. Nous ne voulons pas être dirigés par des médiocres. Je suis pour que cette décision politicienne, qui a été à la base de la décision de justice, soit réglée de la façon politique. Et la façon politique de corriger cette décision de justice, c’est de donner l’amnistie. J’insiste sur le fait que les meilleurs soient présents aux élections’’, a déclaré Dr Diouf.

laissez un commentaire