Affaire du faux décret…La maladresse de la cellule de Com du Palais

Affaire autour d’un décret : La vraie fausse polémique alimentée par la maladresse de la cellule de com du Palais de la république

Désormais, la moindre brèche ouverte par le pouvoir va être exploitée à fond par l’opposition. La preuve est fournie en cette période qui doit être de mobilisation dans la lutte contre la propagation par cette histoire de faux ou réel décret relatif à l’octroi d’un honorariat aux anciens Présidents du Conseil économique social et environnemental.

Une fausse polémique est en train d’être entretenue par les services de la Présidence autour de cette affaire. Il faut dire que par ce temps de crise, le Président de la République Macky Sall a vraiment la malchance d’être entourés par des membres de son parti transformés en répondeurs automatiques et d’une cellule de communication incapable de faire face à la situation.

Ainsi donc, après la sortie de Sonko propulsée par la maladresse de Mimi Touré, voici que la cellule de communication du Palais de la République offre à l’opposition, un gros os à ronger. Un décret vrai ou faux est rendu public. Pourquoi donc, la cellule de communication du Palais doit se mettre forcément à dénoncer son caractère faux avec tout un tintamarre ?

Ce qui offre à Ousmane Sonko, le Sénégalais sans doute le plus informé, à revenir à la charge à travers un post sur sa page facebook. Ousmane Sonko martèle : « Ce décret existe bel et bien et a été circularisé hier, jeudi 14 mai 2020, aux agents de l’Administration via Outlook, en même temps que le décret 2020-1006 relatif à la gestion budgétaire de l’État, et lui est, à tous points, identique dans la forme. » Et la polémique autour de cette affaire va se poursuivre jusqu’à quand ?

En réalité, il aurait été plus juste dans cette affaire de voir le ministre de l’Intérieur ou le Procureur de la République se mettre en ligne et annoncer le dépôt d’une plainte contre X et l’ouverture d’une information judiciaire, pour savoir si ce décret est faux, qui l’a fait publier et à quelle fin, en cette période de crise liée à la pandémie du coronavirus.

La rédaction de Xibaaru