Aïda Mbodj plaide pour pour les foyers sans électricité

L’honorable député Aïda Mbodj a pris part comme ses collègues, au vote à la deuxième loi de finance rectificative (LFR2). La « lionne de Bambey » est revenue sur certaines questions relatives à ces réaménagements budgétaires, surtout en ce qui concerne le BTP et autres opérations diverses, avec les 75 milliards qui vont être injectés dans les grands projets comme Promovilles, Puma, Pudc etc…

Selon son analyse, « il nous faut des infrastructures modernes, donc Promovilles, Puma ou encore Pudc peuvent être renforcés et déployés dans le maximum de régions… »

D’autre part, l’ancienne ministre de la femme, de la famille et du développement social s’est prononcée sur la situation chaotique que les sénégalais vivent à cause de la hausse des factures d’électricité.

En plus de cela, Aïda Mbodj plaide pour les régions lointaines qui ne disposent toujours pas d’électricité. « La demande est là. Il y a des foyers religieux surtout dans les régions de Diourbel et de Thiès, qui accueillent du monde et qui ont plus que jamais besoin d’électricité… »

Abdou Marie Dia pour xibaaru.sn