Ultimate magazine theme for WordPress.

Alliance Sonko-Mimi ? La fin de règne de Macky Sall

0

Mimi-Sonko, serait-ce une rencontre possible ?

Le troisième mandat du président Macky Sall est devenu un véritable combat de principe chez les politiciens. Si des faucons poussent dangereusement le chef de l’Etat à franchir la ligne rouge, l’opposition s’apprête à user de tous les moyens pour barrer la route au locataire du Palais. Le combat contre ce projet suicidaire a poussé beaucoup de leaders à faire front commun. Ces derniers jours, l’alliance Ousmane Sonko-Aminata Touré est avancée. Mais ce rêve est utopique pour plusieurs raisons.

mimiSi cela ne tenait qu’à certains sénégalais, Aminata Touré et Ousmane Sonko allaient conjuguer leurs efforts pour tourner la page Macky Sall. Une certaine presse avait même annoncé une rencontre « imaginaire » entre les deux leaders. Mais c’est loin de la réalité. Le parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) a formellement démenti cette rencontre. Et l’ancienne première ministre a confirmé le parti de Sonko. Elle a déclaré n’avoir pas encore pris contact avec le maire Ziguinchor.

« C’est une rencontre qui n’a pas eu lieu, pour l’instant ! Je l’ai vu dans la presse comme tout le monde. Toutefois, on est au Sénégal et le jour où des hommes politiques doivent se retrouver pour l’intérêt du Sénégal, on le fera sans hésiter », a déclaré Mimi Touré dans l’émission “Faram Facce”. Une déclaration qui rallume la flamme de la polémique. Beaucoup estime qu’en faisant cette sortie, elle fait un clin d’œil à son « ennemi » d’hier.

Mais une rencontre ou une alliance entre le maire de Ziguinchor et le prédécesseur de Idrissa Seck au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) est impossible. Aminata Touré et Ousmane Sonko vivent dans deux mondes politiques différents. Le seul point commun entre eux c’est leur combat de principe contre le projet suicidaire de Macky. Sinon ils ont deux styles de politique qui diffèrent. Ancienne première, ministre de la Justice, diplomate, Mimi a le profil d’une femme d’Etat. Son profil ne lui permet pas de s’allier avec un leader qui représente une opposition dite radicale.

mimiAlors s’aventurer avec Ousmane Sonko risque d’avoir des répercussions sur sa carrière politique. Surtout sur le plan international. Aminata Touré et Sonko ne sont pas en très bon termes comme certains veulent le faire croire. Quand elle était sous la bannière de Benno Bokk Yakaar, Mimi ne ratait jamais l’occasion de descendre l’homme du Sweet Beauté. « Ousmane Sonko est un manipulateur, un calomniateur, quelqu’un d’insolent et affabulateur », voilà comment Mimi qualifiait Sonko.

Des attaques qui sont restées dans la tête des patriotes. Avec leur tempérament, ils n’accepteront jamais que leur leader s’acoquine avec son « insulteur ». Mais pour cela il faudrait que Sonko fasse le pas vers Aminata Touré. Et cela ne risque pas d’arriver de sitôt. Pour le maire de Ziguinchor, Mimi est comptable du bilan de Macky Sall. Dans un contexte où le patriote en chef promet la prison aux « comploteurs », ce serait mauvais pour son image de pêcher dans les restes du chef de l’Etat. Alors, cette rencontre tant attendue n’aura pas lieu aujourd’hui.

Et si Sonko et Mimi se donnaient une chance, Macky Sall ne laisserait jamais une telle chose arriver. Ces deux réunis représentent la fin politique du président Macky. Le leader de Pastef possède la force de la rue. Et l’ancienne première ministre sait des choses que personne ne connaît sur le régime en place. Alors leurs efforts conjugués feraient des dégâts dans le « Macky ». Le locataire du Palais veut son troisième mandat, il ne laissera pas ces deux leaders « turbulents » lui causer d’autres problèmes.

Fort de ce constat, il serait utopique de penser voir Aminata Touré faire front commun avec Ousmane Sonko. Ils resteront d’éternels rivaux même s’ils cherchent à freiner le troisième mandat de Macky Sall. Mimi doit faire attention et ne pas tomber dans le piège des loups déguisés. Pactiser avec Sonko, ce n’est pas interdit, mais elle risque d’en payer le prix fort. Le maire de Ziguinchor n’a d’yeuxl que pour le siège de Macky. Il n’hésitera pas à la lâcher le moment venu…

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire