Ultimate magazine theme for WordPress.

Ansoumana Dione évalue le mental sénégalais

Ansoumana DIONE, Président de l'Association Sénégalaise pour le Suivi et l'Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)
0

Evaluation du système de santé : le mental sénégalais à l’état pauvre ! (Par Ansoumana DIONE)

Sur instruction du Président Macky SALL, le Sénégal évalue son système et sa politique de santé. Ce jeudi 18 novembre 2021, à partir de 09 heures 30 minutes, une cérémonie de lancement est prévue dans ce sens, à l’Hôtel Radisson Blu de Dakar, en présence d’Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), et de nombreux autres représentants d’organisations en santé, pour avoir participé, au préalable, aux travaux d’évaluation.

En prélude à cette importante activité, organisée par la Commission d’Evaluation et de Suivi des Politiques et Programmes Publics (CESPPP), en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, l’ASSAMM fait un état des lieux, pauvre, de la santé mentale au Sénégal. Pour Ansoumana DIONE, notre pays ne dispose pas de politique en la matière et regrette que les citoyens victimes de troubles mentaux, soient livrés à eux-mêmes, sans aucune possibilité d’accéder aux soins et aux médicaments.

Conséquence de cette grave situation déplorable et inadmissible, la population sénégalaise demeure et reste confrontée à d’énormes problèmes de santé mentale, liés à multiples facteurs déterminants dont le stress, l’anxiété, la pauvreté, la déception, le chômage, le divorce, entre autres. D’ailleurs, ces manquements ont engendré de nombreuses pertes en vies humaines, avec des personnes anormales tuant de paisibles citoyens, si elles-mêmes ne sont pas victimes d’accidents ou d’agressions mortelles.

De plus en plus, nous assistons à des cas de suicides, dus à l’absence d’une politique de prévention en santé mentale. Pour rappel, en 2019, l’ASSAMM avait ouvert à Rufisque, la Maison de l’Espoir et du Sourire, pour des solutions aux problèmes de société, basées sur l’écoute et l’orientation. Faute de moyens, la structure est fermée, après avoir accompagné de nombreux bénéficiaires dont des couples en détresse. Les sénégalais sont partagés entre désespoir et incertitude, affectant gravement leur santé mentale.

Comme solution à l’errance des malades mentaux, il a été retenu, à l’issue d’un séminaire organisé par ladite Commission, les 16 et 17 octobre 2021, dans un Hôtel de la place, la restitution du Siège de l’ASSAMM à Kaolack, accompagnée d’une enveloppe financière de trois cent millions par an, soit un 1,5 milliard pour les cinq ans nécessaires pour venir à bout de ce fléau. A cause de ce phénomène, l’insécurité et l’insalubrité sont devenues plus récurrentes dans un pays où ce ne sont pas les moyens ou possibilités qui manquent.

Rufisque, le 17 novembre 2021,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

laissez un commentaire