Assane Diouf, Clédor Sène, Guy Marius Sagna…les sacrifiés de Sonko.

Ils voulaient tous sauver le député Ousmane Sonko accusé de viol en promettant publiquement de « brûler » ce pays…Malheureusement, les autorités de ce pays ont pris les devants. Guy Marius Sagna, Assane Diouf arrêté lundi et Clédor Sène arrêté tôt ce mardi matin chez lui à Derklé…

Affaire de viol : Les souteneurs de Sonko devenus ses sacrifiés

Ousmane Sonko a trouvé un excellent moyen de défense dans une affaire judiciaire privée qui l’oppose à une citoyenne sénégalaise. Sa meilleure stratégie de défense dans cette affaire, c’est de se présenter en une victime d’un complot d’Etat.

Ousmane Sonko ment, car sachant avec sa stratégie de défense, qu’il peut compter sur des hommes politiques et des membres de la société civile qui se trouvent aveuglés par leur seule volonté d’en finir avec le régime du Président de la République, Macky Sall.

En quoi, Assane Diouf qui perd toute sa lucidité mentale, et présenté comme étant l’insulteur public numéro 1 de la République, Guy-Marius Sagna, Clédor Sène (il ne manquait que celui-là), peuvent-ils se fonder matériellement pour parler d’un complot d’Etat dans cette affaire contre Ousmane Sonko. Ont-ils été témoins au moment des faits.

Ils tiennent à se montrer plus royalistes que le roi. Parce qu’ils s’égosillent douteusement sur cette affaire que, Assane Diouf, Guy-Marius Sagna, Clédor Sène…deviennent des sacrifiés de Ousmane Sonko. Ils ont cette particularité de vouloir tous, sauver Ousmane Sonko de cette affaire, quitte à brûler le Sénégal. En attestent leurs déclarations publiques. Malheureusement pour eux, les autorités ont pris les devants.

Des enregistrements audios ont été rendus publics sur les réseaux sociaux par ces « incendiaires » qui se voulaient plus guerriers que les guerriers. Ils voulaient montrer dans les réseaux sociaux qu’ils pouvaient déstabiliser le pays pour « sauver » Sonko de ce qu’ils nommaient « Complot » … D’eux, rien ne doit plus surprendre. Assane Diouf qui implorait récemment la clémence du tribunal et Guy-Marius Sagna, sont coutumiers des faits. Reste l’autre énergumène, personnage central dans l’assassinat de Me Babacar Sèye, qui s’est jusqu’à présent joué des Sénégalais en racontant d’histoires plus que tordues sur cette sombre page de l’histoire du Sénégal, tout ceci pour détourner les Sénégalais de la vérité.

Clédor Sène condamné lourdement dans cette affaire autour de l’assassinat de Me Babacar Sèye, car présenté comme le personnage clef de cette sombre histoire qui marquera à jamais le Sénégal, s’est permis de narguer tout le monde en dissimulant jusqu’ici la vérité. Faut-il le rappeler, Clédor Sène, qui sinistrement, se proclame aujourd’hui chef du mouvement « Clair-Vision », dispose d’une indépendance financière dont on se demande d’où est-ce qu’il le tient, aime s’afficher honteusement sur les plateaux des chaines de télévision, pour donner des leçons de morale politique.

C’est la honte au Sénégal. C’est ça la stratégie de Ousmane Sonko et de ses souteneurs. Il faut s’allier avec le diable même rien que pour se blanchir des accusations. Alors que la meilleure stratégie reste à se mettre sereinement à la disposition de la justice et d’apporter des arguments convaincants et des preuves pour se blanchir de cette affaire.

Assane Diouf, Guy-Marius Sagna interpellés par la police lundi soir, Clédor Sène arrêté par la DIC ce mardi matin à 7h45, sont devenus les sacrifiés de l’hurluberlu Ousmane Sonko, tout comme les Birame Soulèye Diop, son épouse Patricia Mariame Ngandoul, le coordonnateur du Pastef à Dakar Abass Fall, l’activiste Fatima Mbengue, Bawar Dia et Dahirou Thiam. Tous écroués pour avoir voulu défendre de manière violente le leader du Pastef.

Du beau monde. Ils sont tous écroués en attendant que le procureur les entendent cette fois-ci sur un complot visant la sécurité publique.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire