Ultimate magazine theme for WordPress.

Ibrahima Félix Mboup : « Augustin Senghor se prend pour le plus… »

Ibrahima Félix Mboup, Professeur de Lycée et ancien membre du SAEMSS
0

Halte à la boulimie du pouvoir d’Augustin Senghor. Par Ibrahima Félix Mboup

« Connais-toi toi-même », nous indique Socrate.

Se prenant pour le plus intelligent voire le plus compétent de tous les Sénégalais, Augustin Senghor se permet de demander un quatrième mandat, alors que toutes ces années qu’il a passé à la tête de la fédération n’ont été que recul et guigne se collant à la peau de chagrin de notre football qui se rétrécit comme le rayon d’une mare dans une contrée frappée d’une raréfaction des pluies.

Augustin, de grâce, au nom de l’honneur, que l’on connaît au peuple sénégalais, chaque fois que doit s’écrire une page de notre histoire, au nom de cette vertu dont le poète Senghor disait qu' » elle nous enlève nos fils les plus valeureux » casse-toi, car tu un casse-tête, et là où tu passes trépasse un morceau de notre sport-roi.

Si je me suis fait mien ce combat contre ta catastrophique et insolente candidature, c’est que, partout, il nous faut un départ des leaders qui se sont fossilisés et sclérosés. Mais aussi, nous voulons apprendre à Macky Sall que le pouvoir n’est pas un ustensile qu’on doit rincer par des doigts entachés de sang et de riba. Je n’aime pas les pouvoiristes et les faiseurs de malins et autres frimeurs comme ceux qui ont en charge les destinées de notre peuple.

Plus poisseux qu’un soldat qui, avant l’ouverture des heurts avec l’ennemi, tombe en syncope, Augustin Senghor est le symbole de l’échec permanent, de l’esprit tordu et du corps ankylosé. Pareil à un dromadaire que la diarrhée empêche de fermer l’œil, ce mairion doit se cacher avant que les mouches ne le submergent au point qu’il se perd comme une aiguille dans une mer.

A Augustin, je dis « basta « .

Ibrahima Felix Mboup

laissez un commentaire