Babacar NGOM accusé de forcing sur les terres de…

Le patron de Sédima, Babacar Ngom est accusé par Tahirou Sarr de prendre par la force les terres des populations de ndinglère. Voici l’appel de Mr Tahirou Sarr (ci-dessous) au président de la république. Il dénonce, l’abus de pouvoir, la corruption et le vol des terres

yérim
Tahirou Sarr auteur du texte

Tahirou Sarr dénonce le « Diay Dolé » de Babacar Ngom sur les terres de Ndinglére

Mr le Président,

J’aimerais savoir pourquoi vous aimez enrichir des gens déjà riches qui ne vous servent à rien et qui au contraire vous desservent même devant les populations. Pourquoi mr le Président êtes-vous toujours prompt à sacrifier des familles sénégalaises pour juste les beaux yeux d’un ami riche? Ou vous êtes juste mal informé?

Le 4 Décembre 2012, la Commune de Sindia par délibération non accompagnée d’étude environnementale a octroyé 300 hectares à Babacar Ngom pour un projet d’agro business dit-il jusque là jamais présenté à l’opinion pour en juger la fiabilité et l’importance.

Peut être que vous l’ignorez mr le Président mais 75 hectares des 300 hectares appartiennent à Ndinglére dans la commune de Niaga Niaw. S’ils avaient fait une étude environnementale, les agents de la commune sauraient qu’une bonne partie de cette superficie ne les appartient pas. Et c’est des champs qui appartiennent à des personnes âgées qui n’ont que ça pour travailler et survivre.

Babacar Ngom sait parfaitement que cette partie de la superficie ne fait pas partie du domaine qui lui est réservé. Comme s’il a soudoyé le Préfet, le sous-prefet et le maire de Niaga Niaw qui ont profité la délimitation de ces deux communes pour imposer leur abus d’autorité. Sans aucune retenue Babacar Ngom a voulu soudoyé à 2 millions en guise de Cola ces vieux qui ne souhaitent rien d’autre que qu’on leur laisse leurs terres pour cultiver et avoir de quoi vivre.

Mr le Président sans demander une enquête approfondie de ce dossier, le 23 avril 2015 vous avez signé un decret de déclassement pour Babacar Ngom alors que des citoyens sénégalais, paysans depuis leur enfance, agés et n’ayant aucun autre moyen de survie que leurs travaux champêtres, représentant plus de 40 familles, se voient sacrifier au nom de votre amitié avec Babacar Ngom qui depuis le début de l’affaire à montré plus d’arrogance que d’humanisme et pitié envers ces vieux paysans qui ont des grandes familles derrière eux.

Quatre chaines de télévisions et des radios ont fait le déplacement, Babacar Ngom les a tous soudoyées pour qu’aucun reportage ne sorte dans les médias. Peut-être mr le Président que Babacar Ngom veut étouffer ce problème pour que cela n’arrive pas à vous et je peux comprendre que vous n’ayez pas tous les éléments quand vous signiez ce décret mais il est important que vous sachiez que de pauvres familles de paysans sont en train de mourir à cause d’un décret qui n’a qualificatif que « amical ».

Je vous appelle solennellement mr le Président à faire approcher vos services dans cette zone, ils vous rendront compte de l’abus de pouvoir que fait subir Babacar Ngom à d’honnêtes pères de familles qui n’ont que leurs terres pour vivre et survivre