Coronavirus…Le Sénégal, premier pays africain capable de tester le virus

En janvier 2020, la Côte d’Ivoire a eu quelques sueurs froides. Alors que les premiers cas de coronavirus étaient détectés à Wuhan, le pays africain suspectait un de ses étudiants d’avoir contracté la dangereuse pneumonie. Des médecins se sont empressés de faire des analyses, raconte le Washington Post, et ont envoyé les échantillons de l’adolescent au laboratoire équipé le plus proche. Celui-ci se trouvait à plus de 7.000 kilomètres, à Paris.

Bien que les résultats se soient avérés négatifs, cette expérience a montré la faiblesse des installations de santé du continent, qui serait incapable d’effectuer des tests à grande échelle en cas d’épidémie.

En début de semaine, seuls deux laboratoires en Afrique étaient en capacité de tester le coronavirus, un au Sénégal et l’autre en Afrique du Sud. Depuis, le Nigeria, le Ghana, Madagascar et la Sierra Leone ont reçu le matériel médical adéquat, explique le journal américain. Envoyées en urgence par l’OMS, ces fournitures devraient être distribuées sous peu dans vingt-quatre autres pays du continent.

L’Afrique, qui est pour l’instant épargnée par le virus, reste très exposée. Avec près de 1,2 milliard d’habitants –dont 1 million de ressortissants chinois– parfois concentrés dans des régions très densément peuplées, les systèmes de santé déjà défaillants du continent pourraient être submergés.

Source Slate.fr