Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Dialogue politique a oublié Karim Wade et Khalifa Sall

Khalifa Sall (à gauche) et Karim Wade vont-ils pouvoir se présenter aux locales ?
0

Décrispation de la scène politique nationale : Permettre à Karim Wade et Khalifa Sall de participer aux prochaines élections locales

Le dialogue politique national dont les travaux avaient été suspendus par la pandémie de la covid-19 reprend ses droits. Et plusieurs questions politiques restent sur la table des participants à ce dialogue. Des questions politiques qui se trouvent en suspens, et auxquelles il va falloir apporter des solutions. Le parrainage et les cas Karim Wade et Khalifa Ababacar Sall.

Le Comité national du Dialogue politique (CNDP) a décidé hier mardi 25 août 2020, de supprimer les Parrainages pour les candidats qui vont briguer un mandat de maire lors des prochaines élections locales.

Karim Wade et Khalifa Ababacar Sall, du fait de leurs condamnations par la justice, se trouvent temporairement écartés de toute participation à des élections.

Karim Wade et Khalifa Ababacar Sall, deux poids lourds de la politique nationale.

Karim Wade, depuis qu’il a été gracié par le Président de la République Macky Sall, vit en « exil forcé » au Qatar. Karim Wade, malgré tous les efforts et démarches entrepris auprès du Président de la République Macky Sall par des bonnes volontés pour que soit obtenue l’amnistie des faits qui lui sont reprochés, reste loin de sa famille et de son parti politique.

Une amnistie des faits permettrait à Karim Wade sous le coup d’une amende de 138 milliards de FCFA, à participer à des élections. Lui qui a vu sa candidature à la dernière élection présidentielle de 2019 être invalidée par le Conseil constitutionnel.

L’ancien maire de la ville de Dakar Khalifa Ababacar Sall, lui aussi sous le coup d’une condamnation, malgré la grâce présidentielle obtenue, ne peut participer aux prochaines élections locales à venir. Lui aussi, avait vu sa candidature à la dernière élection présidentielle, être rejetée.

Le Président de la République Macky Sall avait appelé au dialogue national pour parvenir à la décrispation de la situation politique. Pour que cette décrispation devienne une réalité, le Président de la République Macky Sall doit tout faire afin de permettre que les cas Karim Wade, Khalifa Ababacar Sall soient examinés par les participants au dialogue national et qu’ils puissent retrouver leurs droits civiques et s’aligner aux prochaines élections locales.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire