Égalité des genres : Le Parlement européen vote un ensemble de mesures

Stratégie en matière d’égalité des sexes : Le Parlement européen vote sur un ensemble de mesures 

Égalité des Genres 

Ce jeudi 21 janvier 2021, le Parlement européen a adopté le rapport sur la stratégie européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes qui avait été proposé par la commission en mars dernier. Le rapport préconise les objectifs stratégiques pour renforcer les droits des femmes et l’égalité entre les genres dans l’Union européenne. Il présente néanmoins un certain nombre de lacunes et demeure muet en ce qui concerne des mesures concrètes pour son application. Ce rapport condamne fermement la violence envers les femmes et les enfants, les mutilations génitales féminine, l’avortement et la stérilisation forcés, le mariage précoce ou forcé et d’autres pratiques préjudiciables aux femmes et aux filles. Le rapport urge tous les pays de l’Union européennes de ratifier et de respecter la Convention d’Istanbul pour renforcer la législation contre les délits sexuels et en faveur des victimes. La pandémie du Covid 19 a aggravé les inégalités préexistantes et a permis en effet à certains états membres de limiter les droits sexuels et reproductifs.

L’inégalité entre les sexes a de nombreuses facettes. Nous ne devons pas tolérer que la violence, les discriminations fondées sur l’âge, l’origine, la couleur de la peau ou le handicap marginalisent les femmes et leur épanouissement.

Nous, les Verts/ALE, réclamons des politiques intersectionnelles et demandons un lien plus fort entre la lutte contre le changement climatique et les politiques d’égalité des sexes. Les femmes et les filles les plus marginalisées sont particulièrement touchées par le changement climatique et ses conséquences. Ce n’est là qu’un des nombreux exemples qui montrent combien urgemment nous devons mettre en œuvre une approche intersectionnelle dans toutes les dimensions politiques. L’Europe doit protéger toutes ses femmes et ses enfants.

Nous voulons aussi envoyer un signal fort en ce qui concerne les inégalités structurelles. Dans le rapport, nous demandons à la Commission européenne de présenter un nouveau plan d’action pour l’égalité des sexes qui contienne également des mesures concrètes pour les femmes issues de minorités culturelles, les femmes d’origine africaine, afin qu’elles soient entendues partout où les préjugés et la discrimination freinent leur développement.

C’est pourquoi nous demandons de la Commission qu’elle inclue la dimension du genre et l’intersectionnalité à tous les stades de la conception des politiques de l’Union européenne. La stratégie pour l’égalité entre les femmes et les hommes doit répondre aux besoins de toutes les femmes en Europe.

 

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, membre suppléante de la Commission Droits des Femmes et Egalité des Genres au Parlement Européen