Espagne : La Diaspora sénégalaise demande à Amadou Ba plus de considération

Amadou BA Ministre Des Affaires Etrangères : la Diaspora Sénégalaise établie en Espagne mérite beaucoup plus de respect et de considération

L’édition spéciale tant attendue sur la TFM animée  par M. Pape Ngagne Ndiaye du 29 juin 2020 avec comme invité notre Ministre de tutelle M. Amadou BA n’a finalement accouché que d’un petit souris et a sapé nos maigres espoirs. Ce serait une lapalissade de dire le rôle si important que les immigrés jouent dans le développement du pays. Les fonds des migrants représentent 10 % du PIB. Cela prouve une fois encore l’apport colossal des migrants dans la stabilité du pays. Ces derniers temps les envois des immigrés sénégalais ont subi un coup d’arrêt sans précèdent à cause des lois imposées par cet assassin en série dénommé Covid 19 qui dans sa randonnée macabre à obliger tous les Etats du monde à adopter des mesures exceptionnelles en vue d’endiguer sa progression. Parmi ces mesures figurent la fermeture des frontières, confinement . La Diaspora Sénégalaise en Espagne  a été fortement impactée par les effets néfastes de la Covid 19. Des immigrés sénégalais vivant en Espagne sont ainsi  bloqués depuis  plus de trois mois au Sénégal. J’ai moi-même pu recenser sept cents (700) personnes regroupées en trois groupes de whatsapp. Il faut aussi souligner que d’autres collectifs  d’immigrés sont nés et mènent le même combat. Pour avoir épuisé toute stratégie de survie, leur désir le plus ardent et de rentrer dans leur lieu de résidence et de pouvoir continuer à gagner leur vie de la façon la plus digne. Le Chef de l’Etat dans sa stratégie de riposte à la Covid 19 a décidé d’allouer à la diaspora douze (12) milliards. Nous portons ici à votre connaissance que beaucoup qui sont bloqués au Sénégal ont des difficultés pour accéder à ces aides. Il a aussi lors de sa dernière allocution, décidé d’ouvrir les frontières aériennes à partir du 15 juillet et par la même occasion publié une note circulaire donnant plein pouvoir à la compagnie Iberia pour opérer des rapatriements sur l’axe Dakar-Madrid. C’est un pas et nous le saluons mais cela demeure très insuffisant et est en deçà de nos attentes. Car les vols sur l’axe Dakar-Madrid du 1er au 14 juillet sont appelés vols spéciaux avec des prix exhorbitants et ne permettent pas à ceux qui avaient des billets retour d’y accéder. La compagnie leur rétorque qu’ils doivent prendre leur mal en patience et attendre l’ouverture des frontières alors que le club De L Europe a déjà identifié les pays qui peuvent survoler leur espace aérien .Nous savons tous que le senegal est exclu de cette liste et par la meme occasion le gouvernement a decicde dappliquer la reciprocite .Pour toutes ces raisons nous demandons a l’Etat de faire des efforts en octroyant a ces vaillants djambars la possibilité d’avoir des vols spéciaux à des prix très réduits et aussi demander à la compagnie  iberia de prendre en compte ceux qui avaient déjà un billet retour.

OUMAR FALL DIT NGALLA