Ultimate magazine theme for WordPress.

Nigéria : il laisse sa nana dans la chambre d’hôtel et viole la réceptionniste

0

Un homme a été arrêté pour avoir violé la réceptionniste dans les toilettes après avoir abandonné sa compagne dans l’une des chambres de l’hôtel.

Au complexe hôtelier Mutab située à Ebute Metta, dans l’État de Lagos, un homme a violé la réceptionniste dans les toilettes alors qu’il était venu passer du bon temps avec sa copine. L’incident s’est produit le samedi 20 novembre 2021.

Le violeur nommé Fuad s’est rendu à l’hôtel avec sa petite amie pour passer un weekend en amoureux. Au lieu de profiter de ce moment de plaisir, l’homme laisse sa dulcinée dans son sommeil, dans la chambre d’hôtel pour aller s’en prendre à la réceptionniste de l’hôtel, dans les toilettes de l’hôtel.

La réceptionniste dormait profondément, lorsque Fuad l’a réveillé vers minuit pour lui demander une serviette. Après avoir pris la serviette, la jeune fille a senti le besoin d’aller uriner rapidement avant d’aller libérer le client qui l’attendait. C’est donc dans les toilettes générales situées à l’arrière-cour de l’hôtel que le présumé violeur l’a retrouvée pour mener sa sale besogne.

« Il ne portait que ses sous-vêtements lorsqu’il m’a bloqué à l’intérieur des toilettes. J’ai vu une bouteille avec lui et il a dit que si je refusais d’avoir des relations sexuelles avec lui, il utiliserait la bouteille pour me tuer. Il m’a violée dans les toilettes. Et après avoir terminé, il m’a laissé là. L’incident s’est produit entre minuit et 1 heure du matin le samedi, alors que tout le monde dormait », a déclaré la présumée victime au média.

La réceptionniste a informé M. Ali, superviseur de l’hôtel. Qui a dépêché les agents de sécurité de l’auberge à se rendre dans la chambre du violeur pour le questionner. La bouteille avec laquelle il a menacé la victime a été retrouvée. Sa compagne venait de se rendre compte que son copain l’avait trompée mais en plus en violant celle avec qui il l’avait trompée…Lire la suite ici

laissez un commentaire