Ultimate magazine theme for WordPress.

La Covid-19 a entraîné l’augmentation de la dette de l’Afrique (BAD)

0

La pandémie de Covid-19 a entraîné un « doublement des déficits budgétaires et une forte augmentation de la dette » des pays en Afrique, selon la Revue annuelle 2021 sur l’efficacité du développement de la Banque africaine de développement (BAD) publiée mardi.

Pour contenir la crise de Covid-19, la BAD a joué un rôle essentiel dans le soutien apporté à des millions d’Africains, affectés par les conséquences de la pandémie en 2020, souligne l’édition 2021 de la Revue annuelle sur l’efficacité du développement publiée ce mardi par l’institution.

« La pandémie a entraîné un doublement des déficits budgétaires et une forte augmentation de la dette, réduisant la capacité des pays africains à investir dans la relance économique », mentionne la Revue annuelle de la BAD, qui enregistre des « résultats remarquables » en dépit de la Covid-19.

Selon la Revue, la Banque africaine de développement a réagi rapidement, mettant en place une Facilité de réponse à la Covid-19, qui a fourni 3,6 milliards de dollars américains de soutien budgétaire d’urgence aux pays.

Ces fonds ont été affectés à des secteurs essentiels tels que la santé, la protection sociale et l’assistance économique, ce qui a permis de venir en aide à 12,3 millions de ménages vulnérables dans 31 pays du continent.

En Côte d’Ivoire, au Ghana et au Sénégal, par exemple, la banque a contribué à subventionner les factures d’eau et d’électricité des ménages vulnérables. En Sierra Leone, elle a financé la formation et la protection de 11 000 agents de santé, en première ligne face à la maladie…lire la suite ici

laissez un commentaire