Ultimate magazine theme for WordPress.

Lamine Diack disparu en 2021…vu par le journaliste Mor Talla Gaye

Mor Talla Gaye rend hommage à Lamine Diack (à droite) décédé en 2021.
0

2 ans déjà ! L’image que je garde de l’icône Lamine Diack

Lamine Diack a effectué son dernier tour de piste dans la nuit du jeudi au vendredi du 3 décembre 2021. La terrible information livrée par un membre de sa famille a vite été confirmée par la presse locale. L’icône de l’athlétisme mondial venait de rentrer au pays retrouvé les siens.

Il était temps. La fin d’un supplice. Le jour se lève pour le vieil homme longtemps plongé dans des ténèbres d’incertitude. Lamine Diack, longtemps au faîte de sa gloire pour avoir dirigé l’Iaaf, la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf) de 1999 à 2015 va passer le restant de ses jours au Sénégal. Un soulagement pour ses proches, une délivrance à l’époque pour ses fidèles.

Mais qui était cet homme qui a étant donné pour son pays ? Sous ses dehors d’homme raffiné et sa silhouette d’éternel prince du Sport, sous ses sourcils clairsemés, sa moue sérieuse, ses paupières fières de conserver sa part d’authenticité, Lamine Diack, qui ne se départit jamais de ses lunettes correcteurs sur un visage sobre, sacrifie à la fois au conformisme du présent et à la nostalgie mélancolique des temps anciens. Il faut jeter un coup d’œil dans le rétroviseur pour figer la trajectoire de l’ancien président de l’Iaaf. L’homme, élevé dans le dur, a très tôt fréquenté l’école coranique. Il traverse le quartier de sa timidité et ne fait rien qui choque les grandes personnes.

A l’heure d’entrer à l’école, il court, enthousiaste, à l’école primaire Faidherbe où ses notes impressionnent autant que sa précocité. Il est reçu au concours d’entrée en 6ème et entre avec fracas au lycée Van Vollenhoven (actuel Lamine Guèye), où son sérieux dans les études détonne. En sport, ses jambes de feu étonnent.

En vrac, dans sa biographie disponible sur le Net, la vie du Président Diack est ainsi résumée : «Après avoir été un athlète pratiquant le saut en longueur, il occupe différentes fonctions au sein des organisations sportives. Il est tout d’abord joueur de football évoluant au sein du club dakarois du Foyer France Sénégal (Ffs), fin années 1950 début année 1960, club qu’il entraîna ensuite, y introduisant le fameux système de la défense en ligne, puis directeur technique national de l’équipe du Sénégal de football de 1964 à 1968.

Membre du comité national olympique du Sénégal depuis 1974, Lamine Diack devient président en 1985, poste qu’il occupe jusqu’en 2002. Durant cette période, il exerce également des responsabilités politiques, avec le poste de maire de Dakar, de 1978 à 1980. Il fait aussi partie du parlement sénégalais, de 1978 à 1993.

Lamine Diack a également des responsabilités au sein de l’International Association of Athletics Federations (Iaaf), organisme qui gère le monde de l’athlétisme. Vice-président de Primo Nebiolo, il est élu président lors d’une séance extraordinaire en décembre 1999, à la suite de la mort de son prédécesseur. Il est réélu président de l’Iaaf le 24 août 2011 pour un mandat de quatre ans lors du 48e congrès de l’Iaaf, avec 173 voix pour et 27 contre.

Que le paradis soit sa demeure éternelle !

Mor Tall Gaye, journaliste

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra