Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Conseil Constitutionnel dit niet…Yewwi menace le Sénégal

3

La situation se complique davantage avec le rejet des recours introduits par les coalitions en course pour les législatives. Les tensions montent et la coalition de l’opposition radicale conduite par Yewwi Askan Wi affiche son mécontentement et menace car la liste titulaire sur laquelle se trouve tous les ténors de ladite coalition a été rejetée. Ce rejet veut tout simplement dire qu’ils ne seront pas députés pour les 5 prochaines années. Sonko et ses alliés ruent dans les brancards et promettent le chaos.

Les 7 Sages viennent de confirmer la décision du ministère de l’intérieur qui, à travers la direction générale des élections, avait rejeté la liste des suppléants de la liste proportionnelle de Benno Bokk Yakaar et celle des titulaires de la liste proportionnelle de la coalition Yewwi Askan Wi. En effet, le premier recours portait sur l’arrêt du ministère de l’intérieur qui rejette la liste des titulaires de Yewwi Askan Wi, le deuxième sur l’excès de parrains de la coalition Benno Bokk Yakaar et le non-respect de la parité dans la liste de la même coalition. (Voir les deux décisions du Conseil constitutionnel en fin d’article*)

Tous les recours sont rejetés. Ce qui veut simplement dire que la coalition de l’opposition ira aux élections sans leur principale liste titulaire composée de Ousmane Sonko, Aïda Mbodj, Malick Gakou et autres. Une situation inédite selon Déthié Fall, le mandataire national de la coalition Yewwi Askan wi qui donne rendez-vous prochainement pour la conduite à tenir après concertation des leaders…Une menace qui fait suite à d’autres appels à manifester.

On avait vu venir la menace de la coalition Yewwi Askan Wi sur la stabilité du Sénégal. Les leaders de Yewwi Aska Wi ont, dans un premier temps, essayer d’intimider les magistrats du conseil constitutionnel. Ousmane Sonko et Cie ont mis en garde le Conseil Constitutionnel. Selon eux, leur liste nationale ne peut être invalidée parce qu’un doublon ne saurait être un motif de rejet d’une liste mais plutôt d’une candidature. Et Sonko n’est pas le seul puisque l’un des doyens de cette coalition a présenté leur coalition comme une arme de destruction….

Habib Sy Habib Sy, l’ancien ministre de Wade et président du Parti « Espoir et Modernité/Yaakaar U Réew Mi » et membre de la conférence des leaders de Yewwi a martelé : « Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade, le Président Mamadou Lamine Diallo et le Mamadou Lamine Thiam, sans oublier le Président Khalifa Ababacar Sall, le Président Ousmane Sonko, Serigne Moustapha Sy du PUR, la dame Aida Mbodj et tous les autres, si tous ces gens font face à une personne, celle-ci ne pourra jamais dormir à tête reposée…C’est pourquoi je dis que c’est une coalition historique, mais une coalition politique de destruction massive… »…

Voilà où nous en sommes…le Sénégal fait face à une arme politique de destruction massive qui veut installer le chaos parce que deux pelés et trois tondus ne seront pas députés. Quand le conseil Constitutionnel rétablissait la liste départementale de Yewwi qui avait manifestement violé la loi sur la Parité, ces leaders se réjouissaient de l’impartialité de notre Justice. Mais aujourd’hui ces opposants radicaux menacent le Sénégal avec leur coalition politique de destruction massive.

Pour éviter une déculottée, la coalition Yewwi Askan Wi veut « mettre le Sénégal sens dessus dessous et perturber la ténue des élections législatives qui consacreront sans aucun doute une majorité écrasante de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Ousmane Sonko et ses amis de Yewwi sont les seuls à ruer dans les brancards et pourtant ils viennent de mettre sur pied l’inter coalition « Wallu Sénégal-Ywwi Askan Wi »…Où sont leurs alliés ? Et Sonko risque d’avoir une farouche opposition en cas de manifestation comme celle affichée du commissaire Kéita…

yewwi

Selon nos sources, Yewwi Askan Wi se retrouve tout seul sans Wallu Sénégal dans sa volonté de « foutre le chaos ». Xibaaru a été informée d’une tractation entre Ousmane Sonko, Habib Sy et Karim Wade sans le concours de Me Abdoulaye Wade. Xibaaru vous réserve demain une révélation exclusive sur le triangle politique « Sonko-Karim-Habib Sy » qui a trahi Me Abdoulaye Wade et menti au Sénégal tout entier.

La Rédaction de xibaaru

*décisions du conseil constitutionnel

yewwi

yewwi

Afficher les commentaires (3)