Le gouvernement Fast-tract de Macky…C’est maintenant !

Après la valse des DG cette semaine, l’heure est venue pour Macky Sall d’aborder un tournant décisif avec un véritable gouvernement en mode Fast-tract.

Un gouvernement de nullards

Le président Macky, au lendemain de sa victoire lors de la présidentielle, avait décidé la suppression du poste de premier ministre, et l’entrée au gouvernement de ministres-travailleurs. Mais le casting avait été fait à l’envers. Le président a sorti des « bons » pour faire entrer des « mauvais ».

Cheikh Oumar Hanne à la place de l’agrégé Mary Teuw Niane…Moussa Baldé à la place de l’académicien Papa Abdoulay Seck…Abdoulaye Daouda Diallo à la place du meilleur ministre africain des finances, Amadou Ba…Ou encore Ndeye Tické Diop au porte-parolat du gouvernement, Malick Sall à la Justice, Aminata Assome Diatta au commerce…Des inconnus qui n’ont pas encore fini de montrer leur carence.

L’heure du grand remplacement

Si le départ d’Aminata Mbengue Ndiaye au Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) est confirmé, cela laisse une place vacante au gouvernement. Et le président Macky Sall doit en profiter pour faire le « bon » casting et permettre à de « vrais » technocrates de siéger au conseil des ministres dans la salle Bruno Diatta. Et les technocrates pullulent dans ce pays. Au sein de l’opposition, le président peut faire appel à l’universitaire Oumar Sarr du PDS ou encore à l’Enarque Abdoulaye Baldé. Du côté du pouvoir, le président peut refaire appel à Mary Teuw Niane qui avait abattu un travail colossal à l’enseignement supérieur, remettre Amadou Ba aux finances et placer Oumar Youm à la communication. Aïssata Tall Sall pourrait aisément prendre le ministère de la Justice en remplacement du nullard Malick Sall. Le douanier et IGE Makhtar Cissé ferait un excellent boulot au commerce à la place de la novice Aminata Assome Diatta. Le pétrole et l’énergie étant l’affaire des experts, l’ancien ministre d’Etat de Wade, Samuel Sarr qui a introduit le Woyofal au Sénégal, serait une aubaine dans ce domaine. Et comme porte-parole du gouvernement, Macky pourrait faire appel à des férus dans la com’ comme Amadou Tidiane Wone (ancien Directeur de cabinet de Wade) ou même Serigne Mbacké Ndiaye qui manie le langage politique à perfection…

La rédaction de Xibaaru