Ultimate magazine theme for WordPress.

Le milliard qui divise le fils de Biya et Samuel Eto’o

0

La récente humiliation subie par le président de la Fecafoot Samuel Eto’o lors de la cérémonie d’ouverture de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations remet au goût du jour, les tensions entre le nouveau patron du sport et fils du président de la République.

Le président de la FECAFOOT serait exclu de la tribune officiel .

Samuel Eto’o et Franck Biya sont en froid depuis le premier « glissement » de la Coupe d’Afrique des Nations en 2019.

Samuel Eto’o accusé de détournement

Une affaire de gros sous divise les deux personnalités. Franck Biya selon des sources concordantes s’est plaint d’avoir payé une importante somme d’argent à Samuel Eto’o afin qu’il puisse assurer au Cameroun l’organisation de la compétition. En s’affichant publiquement avec Seidou Mbombo Njoya quelques jours avant l’élection à la Fecafoot, le fils du président de la République a enclenché les hostilités avec l’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun.

Pour mieux comprendre les dessous de cette chose, il faut remonter le temps, et c’était en 2018, lorsque le glissement de terrain de la CAN 2019 se profilait. Le pouvoir de Yaoundé ne veut jamais perdre son organisation. Et a décidé de donner à pichichi une mission spéciale.

C’est là que le « Rambo 9 » entre en jeu, pour adoucir le tumulte causé par la surpopulation de la course. Il a promis que le Cameroun, avec la CAF, assurera l’organisation efficace de la CAN 2019. Franck Biya lui a alors versé 1 milliard de francs. Des sources à Etoudi ont confirmé l’information.

Dans l’auditorium présidentiel attribué à Samuel Eto’o puis au président de la CAF Ahmed Ahmed, tout était scellé et décidé. Ahmad Ahmad et Samuel Eot’o ont reçu le grand prix de la présidence le jour de la visite d’Ahmad à Etoudi. Si vous avez remarqué quand vous avez quitté le public, le discours de Samuel a changé, surprenant les Camerounais », a déclaré la source.

En effet, le 2 octobre 2018, à 13 heures, le président Paul Biya a reçu les deux hommes dans son palais. A l’issue de l’audience, Samuel Eto’o a annoncé qu’il soutenait la candidature de Paul Biya (la visite a eu lieu quelques jours avant la présidentielle) et qu’il voterait pour lui le 8 octobre 2018. Parce que, dit-il, « Paul Biya a beaucoup fait pour lui et sa carrière, et qu’il est le meilleur choix pour le Cameroun actuel, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest ».

Les tensions entre les deux se sont accrues après les tentatives infructueuses répétées de Samuel Eto’o pour sauver la CAN 2019, tandis que le président Biya a assuré la CAF et le peuple camerounais qu’il serait prêt pour le match africain.

Le glissement de trop selon Franck Biya ?

Le 30 novembre 2018, la CAF a annoncé le report de la CAN 2019 en raison de retards importants dans la construction des infrastructures, et a choisi l’Egypte pour organiser la compétition en janvier 2019. La nouvelle a sonné le glas de tout espoir de force de Yaoundé. La honte, un fiasco indescriptible. Toute la colère d’Etodi s’est mobilisée contre Samuel Eto’o pour son échec à sécuriser l’organisation de la CAN camerounaise.

En conséquence, le jackpot d’un milliard de dollars a été gaspillé. Franck Biya a accusé avec colère Grand 9 d’avoir arnaqué et dilapidé l’énorme somme d’argent. Samuel Eto’o, afin de corriger son propos, a de nouveau exigé que le fils du président paie 1 milliard de dollars supplémentaires pour renégocier avec les grands décideurs de la CAF. Mais il a été refoulé…

« Le jour où le groupe s’est retiré du Cameroun, Samuel Eto’o a demandé au président de lui donner un autre milliard de dollars pour renégocier à nouveau avec les dirigeants du CA. C’était une arnaque », a déclaré la source. Après ce fiasco, Team Nine a trop…lire la suite ici

laissez un commentaire