Ultimate magazine theme for WordPress.

Le problème d’arbitrage…un mal qui ronge le football à Fatick

0

L’arbitrage est souvent au cœur des polémiques en Afrique. D’aucuns reprochent aux hommes en noir d’être incompétents. Dans la région de Fatick, cette règle ne fait pas exception. Des équipes locales se sont levées pour dire leur ras-le-bol face à cette situation qui risque de tuer le football…dans cette partie du pays. Et c’est l’équipe de Ndamiraane qui porte ce combat. Les dirigeants de cette équipe sont très remontés contre un trio d’arbitres.

« Depuis le premier match du Ndamiraane nous subissons des erreurs liées à l’arbitrage. Il nous est arrivé de marquer un but valable qui a été refusé. On comprend que cela puisse arriver dans le football mais si cela se répète ça devient suspect », déplore l’entraîneur du Ndamirane FC.

El Hadji Ibrahima Camara, câblé par Xibaaru, revient sur ses déboires lors de cette saison : « J’ai joué trois matchs avec trois victoires tout en sachant qu’avec une quatrième victoire je serais à la première place. Malheureusement, lors de ce quatrième match, l’arbitre a fait du n’importe quoi. Il a exclu un de mes joueurs les plus disciplinés. A 58 minutes de la fin, nous avions trois penaltys qui n’ont pas été sifflés. Mais en bon sportif j’ai laissé couler. Mais pour la Coupe du Sénégal, on a subi la même injustice », dénonce-t-il. Une situation qui a mis les responsables de cette équipe dans tous leurs états.

Alors, l’équipe de Ndamirane avait saisi les autorités responsables du football à Fatick pour régler le problème avec ce trio d’arbitres. Mais jusqu’au moment où ces lignes sont écrites, ce dossier est au point mort. Ces trois hommes en noir continuent de faire vivre à cette équipe un calvaire. Alors l’entraîneur, qui veut éviter tout incident pendant un match, a lancé un dernier appel pour éviter que la situation ne prenne d’autres proportions.

« Nous avons changé beaucoup de choses au niveau de la ligue régionale de football de Fatick. Mais on dirait que ces gens ne souhaitent pas évoluer », regrette un autre responsable de l’équipe.

Aliou Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire