Ultimate magazine theme for WordPress.

Législatives…Voici la punition qui attend Sonko

4

Après les Législatives du dimanche 31 juillet, les sénégalais connaissent désormais la nouvelle configuration de l’Assemblée nationale. Benno Bokk Yakaar arrive, sans surprise, en tête. Mais elle est suivie de l’inter coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal dirigée par 0usmane Sonko Ce changement au sein de l’hémicycle pourrait désavantager la coalition au pouvoir. Mais Benno ne sera pas la seule coalition dans une situation inconfortable. A cause des dérives communicationnelles de Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Cie risquent d’être punis par leur écart de langage.

sonkoL’opposition continue de percer les lignes de défense de Macky Sall. Comme aux élections locales de janvier 2022, Yewwi Askan Wi gagne du terrain devant Benno Bokk Yaakaar. Aux législatives, elle a confirmé, non seulement, sa suprématie sur Dakar mais aussi dans 25 départements. Mais avec l’aide de la grande coalition Wallu Sénégal de Me Wade, il devient un groupe parlementaire important à l’Assemblée. Malheureusement, Ousmane Sonko et ses camarades n’ont pas encore réussi à avoir la majorité qui leur permettrait d’imposer une cohabitation au sein de l’hémicycle.

Tout comme Benno, Yewwi et Wallu ont besoin du soutien des « plus petits » pour avoir une majorité qui leur permettrait de faire bloc à l’Assemblée nationale. Les camarades de Déthié Fall devront courtiser les faiseurs de roi, les trois députés solitaires, à savoir Pape Diop de Bokk Gis Gis Liggeey, Thierno Alassane Sall d’AAR Sénégal et Pape Djibril Fall des Serviteurs/Mpr. Avec ce trio, l’inter coalition aura un groupe parlementaire important pour imposer la cohabitation.

Malheureusement, le leader du parti des patriotes du Sénégal, pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) a réduit les chances de voir ces députés rejoindre leur rang. Ousmane Sonko les avait tous accusés d’être à la solde du chef de l’Etat. « L’inter coalition Yaw-Wallu est la seule opposition. Les autres listes sont créées par Macky Sall », avait lancé Sonko lors de la campagne. Une déclaration qui avait mis les autres membres de l’opposition dans une colère noire.

sonkoAlors que l’inter coalition a aujourd’hui besoin des leaders qu’elle accusait d’être des corrompus, les choses ne sont pas gagnées d’avance. Depuis que la Commission nationale de recensement des votes a donné les résultats provisoires, aucun de ce trio n’a manifesté l’idée de rejoindre Sonko et Cie. Thierno Alassane Sall se dit membre de l’opposition mais reste dans AAR Sénégal. Pape Diop a démenti les informations disant qu’il était avec Benno. N’empêche, l’ancien président de l’Assemblée nationale n’a manifesté aucune volonté de rejoindre Yeww-Wallu. Et Pape Djibril Fall aussi semble opter pour la même option que ces camarades.

Un « trio arbitral » pour punir Sonko et Yewwi

Ces candidats humiliés par Sonko pourraient prendre l’option de le punir. Même s’il n’est pas à Assemblée, le patriote en chef ne rêve que de cohabitation. Alors les trois députés peuvent se refuser de réaliser ce rêve. Et pour cela, Pape Diop et ses camarades n’auraient qu’à être des députés indépendants qui seront du côté du peuple. Ils ne seraient ni avec Benno ni avec l’inter coalition. Ce qui ferait taire toutes les rumeurs lancées par Sonko. Mais cela apprendra au maire de Ziguinchor que dans la vie on peut toujours avoir besoin du plus petit que soit.

On est en politique, les personnes changent comme des caméléons. Dans la politique sénégalaise, personne ne peut prédire le futur. Mais une chose est sûre, Ousmane Sonko a réduit les chances de Yewwi dans l’opération séduction du trio des députés solitaires. Il va devoir les convaincre de venir rejoindre l’inter coalition après les avoir traité d’opposants parrainés par le président Macky Sall. Reste désormais à voir de quel côté la balance va tanguer au sein de l’hémicycle.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (4)