Ultimate magazine theme for WordPress.

Les « Bandits » (désormais) seuls aux commandes de la coalition Yewwi Askan Wi

0

La nouvelle coalition de l’opposition est en train de partir en vrille. En moins d’une semaine « Yewwi Askan Wi » enregistre ses premières défections. Bougane Gueye Dany et son mouvement « Gueum Sa Bopp » ont quitté l’alliance scellée jeudi passé par 23 partis politiques de l’opposition. Un départ qui était prévisible. Maintenant que Bougane est parti, la coalition est entre les mains des deux leaders qualifiés de « bandits » politiques à cause de leurs déboires judiciaires.

Xibaaru l’avait prédit et c’est en train d’arriver. La grande coalition de l’opposition, lancée en grand pompe le jeudi passé, n’est pas au meilleur de sa forme. Et les responsables de cet état de fait ne sont autres que ceux qui sont à la tête de la coalition « Yewwi Askan Wi ». Les décisions unilatérales qu’ils prennent mènent ce nouveau-né de l’opposition tout droit vers le mur.

La conférence des leaders de cette coalition a poussé un élément « perturbateur vers la sortie ». Ce mardi, ils ont répondu aux frustrations de Bougane Gueye qui désapprouvait le choix des couleurs et le logo choisis. Dans un communiqué, ils ont rejeté à « l’unanimité » cette réserve du leader du mouvement Gueum Sa Bopp. Et selon eux Bougane est libre de retirer sa signature. Chose qu’il a fait dans la foulée, laissant la coalition entre les mains des deux « V ». L’homme accusé de Viols par une masseuse et l’autre arrêté pour Vol (détournement de fonds publics dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar).

Cette grande coalition qui rêve de changer les choses est désormais aux mains de deux personnes qui ont maille à partir avec la justice. Le destin de la nouvelle génération d’opposants est entre les mains de Ousmane Sonko affaibli par les évènements du mois de mars qui ont couté la vie à treize (13) personnes et Khalifa Sall qui ne pèse plus rien du tout sur le plan politique. Un « Violeur » présumé et un « Voleur » ne feront pas le poids face à la machine Benno Bokk Yakaar.

Si cette bande a poussé Bougane, c’est juste par jalousie. Le leader du mouvement « Gueum Sa Bopp » dérange ses pairs. Il est devenu depuis longtemps un opposant au sein de l’opposition. Sa manière de s’opposer est différente de celle d’Ousmane Sonko. Si l’un (Sonko) s’oppose par la force l’autre (Bougane) utilise des tactiques plus subtiles pour faire face à Macky Sall et son régime.

Depuis un certain temps Bougane a montré qu’il est trois fois beaucoup plus habile que les autres membres de « Yewwi Askan Wi ». Sur le plan médiatique, il est au-devant de la scène. Il multiplie les sorties médiatiques et enchaine les conférences de presse. Ce qui lui fait gagner le maximum des points au cœur des sénégalais. Sa Stratégie, le « Tiib Tank », a réussi à contrecarrer la tournée économique de Macky Sall. Puissant homme d’affaire, Bougane est assis sur une manne financière qui ferait saliver plus d’un. Au moment où la plupart des membres de cette coalition sont fauchés. Leur compagnonnage ne pouvait perdurer.

La grande coalition risque de vivre le temps d’une rose. Les défections ont déjà commencé, alors qu’on n’est même pas encore allé aux élections. Les deux « V » qui dirigent Yewwi Askan Wi la mèneront à sa perte.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire