Ultimate magazine theme for WordPress.

L’héritage politique de Macky…un gros danger pour son dauphin

0

Macky Sall candidat à un 3ème mandat en 2024 ? Une question qui soulève l’ire des Sénégalais. Ce jeu de cache-cache entre le Président qui entretient le flou sur sa candidature et l’impatience des Sénégalais à le voir pacifier le champ politique, jette le discrédit sur le camp présidentiel. Et le Président risque d’en payer les frais s’il se présente pour une troisième fois à la présidentielle comme son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade, qui avait osé la candidature de trop. Les Sénégalais vont sanctionner le Président ou même son dauphin qui risque de payer le lourd tribut d’un héritage politique…

mackyEntre le régime du Président de la République Macky Sall et le peuple dans son écrasante majorité, on est au bord de la rupture. Les Sénégalais ne regardent plus dans la direction que leur indique le pouvoir. Et les raisons sont multiples. D’abord, les Sénégalais ont le sentiment que Macky Sall se joue d’eux, en tardant à annoncer s’il sera oui ou non candidat, alors qu’on est à treize (13) mois de l’élection présidentielle.

Macky Sall joue à maintenir le flou sur le sujet et se fait détester des Sénégalais. Le sentiment qui anime beaucoup de Sénégalais, c’est que le pays est aux arrêts à cause de Macky Sall qui tarde à se prononcer. L’opposition ainsi que des pans de la Société civile mettent la pression sur lui et ne cessent de l’avertir du chaos qui guette le Sénégal, si jamais il viole la Constitution en présentant sa candidature à un troisième mandat.

Et on en est arrivé aujourd’hui à une situation telle que même au cas où Macky Sall va passer le flambeau à un dauphin, ce dernier supportera un héritage lourd à porter sur ses épaules. Que ce soit Amadou Ba ou que ce soit Idrissa Seck, la colère que les Sénégalais ressentent à l’encontre de Macky Sall peut se déverser sur eux. Car, ces dauphins porteront toujours la marque de Macky Sall…

Les Sénégalais n’en veulent plus de ce climat politique entretenu par le régime actuel. Sous le régime du Président de la République Macky Sall, il n’existe pas de dialogue permanent avec l’opposition afin de pacifier l’espace politique. Les avis de la société civile ne sont pas souvent recueillis. Les organisations de défense des droits de l’homme s’inquiètent de la multiplication des cas d’arrestation ayant trait à la liberté d’opinion.

Bref, il y a une tension permanente qui règne au Sénégal. Même les bailleurs de fonds sont inquiets de la situation. S’y ajoute le sentiment d’impunité des dignitaires du régime mêlés à des scandales. Sous Macky Sall, on ne compte plus le nombre de dignitaires mêlés à des scandales et cités dans des rapports de corps de contrôles de l’Etat et qui ne sont nullement inquiétés par la justice. Et le cas Mansour Faye est souvent cité en exemple.

 

macky
M. Mansour Faye maire sortant de Saint-Louis

Mansour Faye a été épinglé par l’OFNAC, ensuite récemment par la Cour des comptes dans son rapport sur la gestion des fonds de secours sur Covid-19. La clameur populaire ne cesse d’exiger sa démission, surtout avec cette série d’accidents routiers qui frappent le Sénégal. En l’espace d’une semaine, deux accidents occasionnant le premier 42 morts, le second 22 morts se sont produits sur nos routes.

Pourtant, c’est lui qui est le ministre en charge du Transport et qui devait prendre toutes les mesures nécessaires pour que de tels drames ne se répètent plus sur nos routes. Malgré tout le beau-frère du Président de la République se fait le malin plaisir de narguer les Sénégalais.

Le fossé devient profond entre le régime de Macky Sall et le peuple sénégalais à 13 mois de l’élection présidentielle. En tardant à se prononcer s’il sera oui ou non candidat, Macky Sall ne fait que compliquer les choses. Assurément, le silence et le flou de Macky Sall jouent contre lui et ses dauphins…

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

laissez un commentaire