Macky doit ramener la CREI…pour les nouveaux milliardaires

Ministres, Directeurs généraux épinglés dans des rapports d’audit : Macky Sall doit sévir

Les rapports 2015, 2016 et 2017 qui viennent de paraître font couler beaucoup d’encres et de salives. Quelle suite donner à ces rapports indiquant à quel point des parvenus de la République sont en train de s’enrichir de façon éhontée sur le dos du peuple sénégalais. Il ne fait aucun doute que des ministres, des Directeurs de société nationale devenus subitement des milliardaires (excusez du peu, dans de nombreux cas en l’espace de quelques mois !) doivent rendre compte sur l’origine de leurs fortunes.

On peut être d’accord ou non avec Moustapha Cissé Lô. Reconnaissons-lui cependant le mérite de sortir certaines vérités, même si c’est de façon crue, comme il a l’habitude de s’exprimer. Moustapha Cissé Lô soutient : « Les rapports ont épinglé des Directeurs. Ces derniers doivent rendre compte, quoiqu’il advienne. Il faut que toutes les institutions incriminées rendent compte ». Ce qui est vrai. Et de poursuivre : « quand on gère des deniers publics, on doit rendre compte. Nous sommes contre la dilapidation des ressources publiques du pays. Il faut que justice soit faite ». Quoi de plus naturel !

Des ministres, Directeurs généraux de société nationale sont devenus du jour au lendemain riches comme Crésus, se pavanent avec des mallettes remplies de milliards de FCFA, vivent comme des nababs, sans que l’on s’interroge sur l’origine de leurs biens acquis subitement. Le Président Macky Sall qui dès son accession au pouvoir, parlait de « gouvernance sobre et vertueuse » a là un excellent prétexte pour relancer la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) plongée dans son sommeil depuis l’affaire Karim Wade. La CREI doit reprendre du service, afin que tous ces parvenus puissent justifier l’origine de leurs fortunes.

La rédaction de Xibaaru