Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky en grand danger…un grand allié quitte Benno

0

La question du troisième mandat est un véritable problème pour le chef de l’Etat. Depuis quelques temps, Macky Sall tend dangereusement vers une troisième candidature controversée en 2024. Une décision que tout le monde ne partage pas. Des voix s’élèvent de tout bord pour inviter le Président de la République à ne pas tenter « le diable ». Cette contestation touche désormais la mouvance présidentielle. De nombreux leaders ont quitté le navire. A quinze mois de la présidentielle, une grosse recrue de Macky est sur le point de lui tourner le dos…

Le troisième mandat est de plus en plus contesté. Tous les proches de Macky dotés de raison savent que ce projet est un véritable danger pour la stabilité de la République. Aminata Touré qui a vu le danger venir, a très vite abandonné le navire fou de Benno Bokk Yakaar. Un départ qui a fait d’elle une cible à abattre pour ses anciens camarades de parti. Mais l’ancienne première ministre semble ne pas être la seule à contester une telle décision. Le patron de Rewmi est sur les traces de Mimi.

mackyMort politiquement, Idrissa Seck refait son come-back. En effet, depuis le dernier remaniement, il s’est muré dans un silence de cimetière. Humilié aux dernières élections, beaucoup estimaient qu’il allait être débarqué de son poste de président du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE). Mais il semble que Macky reste attaché à son «Ndamal Cadior». Idy continue de garder tous les privilèges dont il bénéficie depuis qu’il est devenu un élément incontesté du «Mburook Soow». Ce malgré la raclée aux locales et aux législatives.

Idy devrait même être le nouveau premier ministre. Mais le départ de Mimi Touré a chamboulé les plans de Macky Sall. Le chef de l’Etat qui ne sait plus où mettre cet allié encombrant l’a juste laissé à son poste. À quelques mois de la présidentielle de 2024, Idrissa Seck veut retrouver sa place dans le jeu politique. Mais cette place, Macky le lui a fait perdre depuis qu’il a fait de lui un « transhumant ».

Mais Idrissa Seck veut prendre la place de Macky Sall en 2024. Le week-end dernier, il a rassemblé tout son état-major pour maximiser ses chances avant lors de l’ultime bataille.  Un recensement général des militants et responsables du Parti Rewmi au Sénégal et dans la Diaspora a été demandé par Idy devenu un renégat aux yeux de ses camarades de l’opposition. Lors de cette rencontre, les militants, qui lui ont renouvelé leurs engagements, ont même demandé à Idrissa Seck d’être le candidat du parti Rewmi à la présidentielle 2024, au mieux celui de la Coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar (BBY).

mackyIdrissa Seck a esquivé la question en public, mais l’ancien maire de Thiès ne compte pas couler avec Macky dans la polémique du troisième mandat. Il a un goût démesuré pour le pouvoir. Il ne prendra pas le risque de tout perdre dans le «ni oui ni non » de Macky Sall. Et la traque de Ousmane Sonko par son éternel rival pourrait permettre au Rewmiste de revenir dans la course. Malheureusement, ce combat n’est pas gagné d’avance. Idy a trahi les siens pour faire « copain-copain » avec Macky.

Le leader de Rewmi est toujours animé par ce rêve de devenir le « 5ème » président de la république du Sénégal. Tout ce qui l’importe ce sont les délices du pouvoir. Sentant la fin du règne de Macky Sall avec cette question de troisième mandat, il va s’accrocher à un nouveau rempart.

Après Aminata Touré, l’ex homme fort de Thiès pourrait être le prochain leader à lâcher Macky et son projet. Mais il ne sera pas le seul. Car d’autres leaders présidentiables de la coalition Benno Bokk Yaakaar ne prendraient pas le risque de rester sous l’ombre d’un chef dont le règne est finissant. La grogne sur le « mandat de trop » gagne du terrain et Macky aura besoin d’un miracle pour convaincre la majorité qui le fera gagner au 1er tour en 2024.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire