Macky…et ces cerveaux qui peuvent sauver le Sénégal

Pour sauver le Sénégal de la crise économique : Macky Sall doit faire appel à de brillants techniciens dans son prochain gouvernement

Le discours délivré à la nation hier par le Chef de l’Etat Macky Sall montre que le Sénégal face à la covid-19 se maintenant dos au mur. Le constat fait par le Chef de l’Etat est que la pandémie est toujours là et continue de se propager. Dans son discours, le Chef de l’Etat reconnaît que la pandémie va rester pendant encore des mois au Sénégal avant qu’elle ne soit vaincue.

Ce qui place le Sénégal dos au mur. Guetté qu’il est par deux périls. L’un sanitaire, l’autre économique. Tant que l’état d’urgence est maintenu impliquant des restrictions par rapport aux déplacements des personnes et des biens, c’est l’économie sénégalaise qui en subit des contrecoups. Or, s’il faut lever ces mesures restrictives, il faut bien aussi continuer à lutter contre la propagation du virus. Ce qui implique la responsabilité de l’Etat, mais aussi celle des populations.

Le Président de la République en avait déjà fait cas dans une interview accordée au Financial Times. Si le Sénégal continue à ce rythme de lutte contre la covid-19 en adoptant les mêmes mesures restrictives, il court droit vers la récession avec un taux de croissance qui pourrait passer sous la barre des 1%. La menace est toujours réelle. Car, le Sénégal vit dans un contexte mondial où les frontières demeurent toujours fermées. C’est pourquoi, pour anticiper sur le cours des événements, Macky Sall annonce que le gouvernement travaille sur un nouveau plan de relance de l’économie, tout en y intégrant la période post covid-19.

Des compétences, le Sénégal n’en manque pas pour effectivement pouvoir mettre un plan qui pourrait relancer effectivement l’économie sénégalaise, le remettant sur de bons rails. En effet, dans la perspective d’un remaniement annoncé du gouvernement, le Président de la République pourrait faire appel à des techniciens brillants que regorge le Sénégal.

Le gouvernement renferme déjà de brillants technocrates économistes à l’instar du ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République, l’ancien Premier ministre Mahammed Boune Abdallah Dionne. Mais, il y également d’autres technocrates dont le gouvernement va avoir besoin de leurs compétences. L’on peur citer Felwine Sarr, Moubarack Lô, Makhtar Diop qui est à la Banque mondial, le Pr agrégé en mathématiques l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur Mary Teuw Niane ainsi que l’ancien ministre de l’Agriculture, l’académicien Papa Abdoulaye Seck.

La rédaction de Xibaaru