Ultimate magazine theme for WordPress.

Incroyable ! Macky utilise Sonko pour noyer un gros scandale…

0

Macky noie le scandale des armes…Sonko l’agneau du sacrifice…

Le Sénégal est devenu un pays de scandale par excellence. Il ne se passe plus un seul jour sans que de hautes autorités de ce pays ne soient citées dans ces scandales. Le frère du président Macky Sall était au cœur d’un scandale pétrolier. Des députés de Benno Bokk Yakaar ont été arrêtés pour trafic de passeports diplomatiques. Un grand opposant est accusé de viol par une masseuse. Alors que le mystère n’est toujours pas encore levé sur ses affaires, un nouveau scandale éclabousse des membres du gouvernement. Mais on cherche déjà les moyens d’étouffer ce scandale.

Après leur éjection du gouvernement lors du dernier remaniement, Abdou Karim Sall et Abdoulaye Daouda Diallo reviennent au devant de la scène par la petite porte. Ces deux anciens ministres se retrouvent au cœur d’un gros scandale. Ils sont cités dans l’attribution d’un marché de près de 45 milliards de CFA pour l’achat d’armes en faveur du ministère de l’Environnement du Sénégal. Ce séisme politique s’est senti jusqu’à l’international. Des journaux comme Le Monde ou Jeune Afrique ont largement relatés ce scandale.

sonkoCe marché nébuleux de 45 milliards de FCFA a été documenté par une organisation internationale de lutte contre la corruption « l’Organized Crime and Corruption Reporting Project » (OCCRP). La signature du contrat s’est faite avec un intermédiaire nigérien, trafiquant recherché dans plusieurs pays. Le fournisseur et signataire est Lavie Commercial Brokers, une société quasiment inconnue sur le marché, créée quelques semaines avant que l’accord soit conclu.

Ce gros scandale suscite plusieurs interrogations dont le gouvernement finissant de Macky Sall se serait bien passé. Comment le Ministre de l’environnement s’est retrouvé dans un marché de fourniture d’armes qui est la compétence exclusive de l’armée ? Qui lui a délivré le sceau du secret de défense permettant de se passer de la procédure d’appel d’offres ?

Pourquoi Abdoulaye Daouda Diallo alors ministre des finances a-t-il validé le marché ? En attendant d’avoir des réponses à ces questions, on tente de trouver le moyen de se passer de cette affaire.

Quoi de plus facile que d’ouvrir un autre front. Et l’affaire Sweet Beauty pourrait permettre au gouvernement de faire oublier ce scandale à 45 milliards. Sonko, le leader parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) pourrait incessamment être convoqué par le juge. En effet, depuis samedi soir le nom « codé » de Ousmane de Sonko circule sur un message attribué à la Police nationale et largement partagé par les Pro-Sonko sur les réseaux sociaux.

sonko« En prévision de l’audition de Monsieur ‘Oscar Sierra’, tout le personnel du groupe opérationnel de Dakar est consigné dans les cantonnements pour compter du mercredi 02 novembre 2022 jusqu’à nouvel ordre. Les commandants d’unité sont tenus de contrôler la présence effective du personnel placé sous leurs ordres et de respecter strictement les heures de mise en place qui seront définies dans les notes de service établies durant la consigne », lit-on sur la note adressée par le Commandant du Groupe Opérationnel de Dakar à tous les commandants (pour action) et dont Xibaaru tient une copie.

Dans le jargon militaire, Oscar Sierra renvoie aux initiales O et S comme les initiales du PROS (President Ousmane Sonko). Une information qui a mis les patriotes dans tous leurs états. Non seulement, cette affaire commence à étouffer le scandale des 45 milliards. Mais elle est le principal sujet de discussion sur les réseaux sociaux. Beaucoup estime que les éléments du ministère de l’intérieur ont fait fuiter cette information pour brouiller les pistes. Quoiqu’il en soit, ça à l’air de marcher. Les Sonko-Boys s’emballent déjà sur la toile.

« Le gouvernement de Macky Sall est un as quand il s’agit de mettre le pied sur les gros scandales. Le Président va pousser les patriotes à se rebeller uniquement pour allumer un contre-feu. Mais si cette date est bien confirmée, notre leader (Ousmane Sonko) ira répondre et reviendra continuer son Nemekou Tour sans aucune embûche. La justice devra faire toute la lumière sur cette affaire d’armes. Il faut qu’on nous dise si elles ont servi au massacre de mars 2021 », commente un membre de Pastef câblé par Xibaaru.

Cette fois-ci, le gouvernement n’a pas le droit de passer ce scandale sous silence. Toute la lumière doit être faite sur cette affaire. Et les responsabilités doivent être aussi situées. Mais cela ne doit aucunement occulter le viol dans lequel Ousmane Sonko alias Oscar Sierra est cité.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire