Mahmout Saleh hypnotise l’APR…et son chef

Le controversé directeur de cabinet du Président, Mahmout Saleh

L’APR défend l’indéfendable…Mahmout Saleh. Dans de multiples communiqués, les républicains apportent leur soutien à M. Saleh, nommé illégalement ministre d’Etat, Directeur de cabinet du Président de la République Macky Sall, malgré qu’il ne soit pas de la hiérarchie A comme le stipule un décret de loi. Mais qu’arrive-t-il à notre pays ? l’APR soutient mordicus une erreur administrative au sommet de l’État et est même prête à débattre sur le sujet. Sauf que l’APR ne peut dire si oui ou non Mahmout Saleh est de la hiérarchie A ou non ?

Incompétent pour le poste de directeur de cabinet du Président de la République : Mahmout Saleh, un cas

L’Alliance pour la République (APR) se trouve sens-dessus, sens-dessous. Le Président de la République Macky Sall a commis la plus grande erreur depuis qu’il a été élu Chef de l’Etat, en nommant Mahmout Saleh au poste de directeur de cabinet. Or, Mahmout Saleh pour n’avoir pas les diplômes requis, ne peut remplir les compétences pour occuper ce poste.

Le Sénégal indépendant, n’a jamais connu pareille polémique. M. Saleh n’a pas les diplômes requis pour être catégorisé fonctionnaire de la hiérarchie A et occupé par conséquent le poste de directeur de cabinet du Chef de l’Etat. Seulement de lui, toute la République retient que grand opportuniste, il sait manipuler.

Des pans de l’APR cherchent à défendre l’indéfendable. C’est ainsi qu’à travers des communiqués, les sections de l’APR en France, à Pikine et sa fameuse Task Force républicaine (TFR) qui vient de s’ériger, apportent leur soutien à Mahmout Saleh. Comme si, l’illégalité doit se forger au Sénégal, alors que les textes stipulent que ne peut être nommé directeur de cabinet du Chef de l’Etat que celui qui remplit les conditions pour être fonctionnaire de la hiérarchie A.

On n’en est à se demander ce qui arrive le Sénégal, quand des individus de la trempe de Mahmout Saleh veulent contrôler toute la République ? Des pans de l’APR cherchent à défendre l’indéfendable. Or, tout le monde sait que la nomination de Mahmout Saleh au poste de directeur de cabinet du Chef de l’Etat ne procède que d’une erreur administrative. Et même l’APR en est bien consciente.

Seulement oui ! L’APR défend l’indéfendable. Seulement, le parti présidentiel devient incapable de soutenir si Mahmout Saleh détient le diplôme qui peut le catégoriser fonctionnaire de la hiérarchie A.

La Rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire