Mali : liberté provisoire pour le général Amadou Haya Sanogo

La chambre d’accusation vient de décider la mise en liberté provisoire de Amadou Haya Sanogo et codétenus accusés d’avoir ordonné l’assassinat de 21 Bérets rouges en 2013.

En délibéré ce matin, la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako a accédé à la demande des avocats du général Amadou Haya Sanogo et de ses codétenus en ordonnant leur mise en liberté provisoire.

Détenus depuis plus de deux ans, Amadou Haya Sanogo et ses codétenus sont accusés de l’assassinat de 21 bérets rouges dont les corps ont été retrouvés dans un charnier à Diago non loin de la base de la junte que dirigeait Amadou Haya Sanogo. A noter qu’à deux reprises, les autorités ont tenté de juger l’affaire sans y parvenir.