Mandanda retrouve les Bleus… et déloge Areola

Préféré à Mike Maignan, Steve Mandanda effectue son retour en équipe de France pour les matches en Islande et contre la Turquie, et récupère la place de numéro 2 au détriment d’Alphonse Areola.

Affûté comme jamais, ou presque, Steve Mandanda, qui a récupéré le brassard de capitaine de l’OM, enchaîne les prestations de haute volée avec son club depuis le début de saison. Et comme attendu, il effectue donc son retour en équipe de France, pour les matches qualificatifs à l’Euro 2020 en Islande, le 11 octobre, puis contre la Turquie au Stade de France quatre jours plus tard.

Steve garde la place qui était la sienne

Didier Deschamps l’a annoncé jeudi en conférence de presse, avant d’expliquer pourquoi il avait préféré Mandanda au gardien lillois Mike Maignan: « Forcément, ce qui est en faveur de Steve est au détriment de Mike, même s’il fait un bon début de saison avec son club. Le fait est que Steve a retrouvé un très bon niveau depuis le début du championnat. Il est décisif, il a un vécu important. Je fais ce choix en sachant que la situation peut aussi évoluer. Par rapport à ce qu’il réalise avec son club, j’ai pris la décision qu’il revienne. »

Un retour qui impacte, outre Maignan, un autre portier formé au PSG, qui était devenu la doublure d’Hugo Lloris: Alphonse Areola, prêté cette saison au Real Madrid. « En reprenant Steve, il garde la place qui était la sienne, à savoir le poste de numéro 2 », a ainsi révélé « DD », qui a ensuite apporté son soutien au gardien de Tottenham, auteur d’une énorme boulette contre Southampton le week-end dernier avant d’encaisser 7 buts face au Bayern Munich mardi: « Il a commis cette erreur, et quand c’est un gardien, les images passent en boucle. Et puis il y a cette lourde défaite, il prend 7 buts et il est forcément très mécontent, mais en regardant de près j’ai dû mal à lui accorder une responsabilité sur les 7 buts. Il ne peut pas faire grand-chose sur les frappes. »