Ultimate magazine theme for WordPress.

Météo : beaucoup de pluies en juin…avec des conséquences désastreuses

0

L’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM), prévoit une succession de phases humides avec des pluies intenses durant la deuxième décade du mois de juin.

Deux évènements pluvio-orageux marqués se dérouleront du 12 au 15 juin et du 17 au 19 juin 2022, a annoncé mardi l’ANACIM lors d’une réunion décadaire du Groupe de travail pluridisciplinaire (GTP), son bras technique, pour présenter les prévisions de la première décade de juin et la situation des divers secteurs d’activités.

Selon les prévisionnistes, les orages et les pluies devraient progressivement intéresser tout le pays au cours de ces deux périodes.

Sur la situation du suivi pastoral de cette décade, le pâturage existe encore faiblement dans le Haut Diéri de Podor et sert cette année de réserve pour la zone sylvo pastorale, alors que les fortes pluies enregistrées les 26 et 27 mai ont impacté sur la quantité et la qualité de la paille.

Les prix de l’aliment continuent de renchérir du fait de la rareté et de la pauvreté du pâturage et, aussi, de la forte demande. Néanmoins, la situation alimentaire est marquée par une absence et une diminution du fourrage disponible à cause des pluies.

L’état d’embonpoint des animaux commence à se déprécier. Il est à noter la présence de nombreux transhumants dans les départements d’accueil.

La situation zoo sanitaire est marquée par la présence de maladies animales durant cette décade.

Pour sa part, le centre de suivi écologique (CSE) a présenté la végétation durant la première décade du mois de juin marquée par une installation timide de la végétation sur la majeure partie du territoire national avec des valeurs du NDV1 (indice de végétation qui renseigne sur l’état de croissance) qui sont faibles à moyennes.

Cependant, ces valeurs sont relativement plus élevées que celles de l’année 2021 à la même période dans les régions de Ziguinchor et de Sédhiou.

Cette situation peut être expliquée par les événements pluviométriques observés dans ces régions.

De son côté, le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) indique…lire la suite ici

laissez un commentaire