Ultimate magazine theme for WordPress.

«Mimi accélère sa cadence dans la nullité» (Pape Sarr)

Duc de Diapal
0

Mimi et la carence retentissante

En criant et en appelant à tue-tête, à la violation par le conseil constitutionnel du processus électoral qui sélectionne des candidats et qui manifestement a reçu instruction de l’évincer, notre Mimi nationale fait un étalage monstre, de sa carence en matière électorale, et de sa difficulté évidente à comprendre des choses, somme toute, simples. Nous avons déjà expliqué à qui voulait l’entendre que le fichier électoral ne peut être constitué qu’à partir de la dernière liste électorale globale validée, donc forcément celle des dernières élections.

Ce fichier est forcément composé d’un nombre arrêté d’électeurs, ce qui permet de pouvoir fixer avec exactitude les nombres minimum et maximum de parrains qui doivent correspondre à 0,6% minimum et 0,8% maximum d’un nombre forcément connu. C’est en l’occurrence le nombre connu d’électeurs lors des dernières législatives de 2022. Ne pas comprendre ça pour une ancienne première ministre, tête de liste et même directrice de campagne, ça frise la carence retentissante.

Et notre Mimi accélère sa cadence dans la nullité en allant diriger la fronde à la communauté européenne, celle là même qui a dirigé les travaux de vérification et de mise à jour du fichier électoral avant les élections de 2019. Le rapport MAFE a été depuis lors rendu public. Ce fichier électoral qu’elle s’est plié à déclarer valable a 98% en se basant sur ledit rapport est le même qu’elle semble contester aujourd’hui en réclamant le fichier valable.

Quelqu’un doit expliquer à Mimi, quand elle sera revenue au calme et dans un état psychologique normal, que disposer d’un numéro d’électeur et d’un bureau de vote ne garantit pas la présence sur le fichier électoral de référence pour des électeurs primo votants ou pour des personnes s’étant inscrit lors de la dernière révision des listes électorales. Peu importe qui vous a parrainé, s’il n’est pas sur le dernier fichier validé constitué des dernières listes électorales arrêtées ce sera un mauvais parrain et il ne sera pas trouvé lors du contrôle.

Un chargé des élections digne de ce nom doit le savoir à minima. Pour le reste les erreurs informatiques ne peuvent être imputées au conseil constitutionnel alors qu’il a donné des clefs avec des formats précis et des modèles précis de tableaux à utiliser. Ceux qui ont modifié ces formats de fichiers ou rendus des tableaux non conformes n’ont qu’à s’en prendre à eux même. Si a un examen vous résolvez parfaitement l’équation avec des chiffres autres que ceux qui vous sont donné dans le sujet, cela signifie que vous comprenez le mécanisme pour résoudre le problème mais vous aurez un zéro pointé pour n’avoir pas respecté les termes exactes du sujet.

Ces informaticiens ont fauté et au lieu de nous pomper l’air d’explications alambiquées laissant transparaître des fautes de recopies incrémentales, ou des rajouts de colonnes, ils devraient se cacher. Ils ont fait éliminer leur candidat et écourté le rêve de Présidence de la République. Les candidats recalés doivent prendre acte de ces bévues pour le futur et s’évertuer à mieux gérer leur candidature. Ceux qui sont dans cette faillite de candidature n’ont pas le droit de réclamer la magistrature suprême parce que gérer le Sénégal est bien plus complexe qu’une déclaration correcte de candidature.

Mimi TOURE ne dit pas la vérité, les détenteurs de cartes d’identité et d’électeur valides peuvent tous voter s’ils le souhaitent dans les bureaux qui leur sont attribués. Réclamer les fichiers de 2023 alors que les listes définitives pour les élections 2024 ne sont pas encore arrêtées montre à suffisance que Mimi n’a rien compris et c’est un désastre de devoir se résumer à cela de la part d’une ancienne première ministre. Ramener Sonko dans le débat pour essayer de mélanger tout et n’importe quoi dans une volonté de faire embraser le landerneau politique est à la fois sot et lâche.

La poudrière a déjà pris l’eau depuis que Samba Yakatan est au frais et que la majorité des malades de sonkocerkose a profité de l’antidote constitué des fuites de ses procès et des incapacités de Mbaye Peetakh à prouver son innocence dans les dossiers contre Adji SARR et contre Mame Mbaye NIANG.

Les sonkorisations chantées ça et là entretiennent ce marquage historique et nulle doute que l’histoire retiendra le Yakatan mémorable que l’on soit féru de « Sonko namone nala » ou de « Adji SARR namone nala ». Plus jamais l’histoire n’écrira Sonko sans faire mention à Adji SARR qui a réussi la prouesse de faire arrêter la chevauchée du manipulateur-tyran et définitivement sauvé ce pays. Longue vie heureuse à Adji SARR !!!

Quant à Mimi Touré, en s’arcboutant comme elle le fait , elle s’enlise encore plus dans ce rôle qui ne l’honore point. Elle qui avait remis en son temps Sonko à sa place se met tout à coup à vouloir gérer le carnet de rendez vous de Sweat Beauty. Ce genre de revirement n’attire que méprise et haine du peuple qui ne s’accommode pas de postures à la fois versatile et antinomique.

Un peu de tenue yaye boye, il faut vite sortir de cette situation et gérer décemment le reste du combat en avançant et en s’améliorant. Dans ce genre d’exercice on gagne ou on apprend il n’y a jamais rien à perdre pour ceux qui acceptent leur sort et qui s’obstinent à aller de l’avant . Pleurnicher comme le fait Bougre d’âne c’est faire preuve d’incompétence et de lâcheté. Assurément !

Pape Sarr

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra