Ultimate magazine theme for WordPress.

Un ministre « idiot » de Macky Sall…jette l’argent par les fenêtres

0

L’éducation est l’un des secteurs les plus importants dans le développement d’un pays. Au Sénégal, ledit secteur est marginalisé. Malgré tous les milliards qui y sont injectés, il traine toujours. Et le ministre Mamadou Talla et son équipe semblent être incapable de régler les maux qui gangrènent notre éducation. Les mesures impopulaires qu’il prend vont le mener à sa perte. Mettre trente (30) milliards dans l’achat de tenue scolaire montre qu’il ne sait pas où se situe les priorités de l’heure. Le Président Macky Sall doit rappeler son ministre à l’ordre s’il ne veut pas que nos écoles deviennent des fabriques de nullards.

Le Sénégal n’est pas si pauvre qu’on pourrait l’imaginer. Et à voir le comportement de certains de nos autorités, on croirait que tout est rose dans les écoles sénégalaises. Pour preuve, Dix (10) milliards de francs CFA seront mobilisés chaque année pendant trois (3) ans pour la confection de tenues scolaires. Oui vous avez bien entendu trente (30) milliards pour des uniformes scolaires à l’heure où le système éducatif agonise. Même si le concept est bon, le moment est très mal choisi pour habiller les élèves en jupes et pantalons.

Mamadou Talla ne sait pas les problèmes de l’éducation…Macky doit le remettre sur les rails

Le ministre Mamadou Talla a très mal choisi son entrée. Notre pays compte des milliers d’abris provisoires dans lesquels s’entassent des centaines d’apprenants. Qui parfois n’ont même pas le matériel pédagogique nécessaire. Dans ces parties du Sénégal, les enseignants font avec les moyens du bord pour inculquer le savoir à leurs nombreux élèves dans des conditions très précaires. Dans un tel contexte, parler de tenue serait un véritable manque de vision de la part des autorités.

Cette générosité de l’Etat du Sénégal serait plus appréciée si l’école se portait mieux. Les trente (30) milliards pouvaient servir, en plus d’éradiquer les abris provisoires, à réfectionner les toilettes de certaines écoles qui sont dans une insalubrité totale. A renforcer ou créer des bibliothèques, pour celles qui n’en ont pas, avec des manuels et œuvres au programme contemporain. Les infirmeries sont quasi inexistantes dans beaucoup d’écoles et le contexte sanitaire actuel aurait dû être le bon moment pour rectifier le tir.

« S’il y en a qui ne sont pas d’accord, ils peuvent l’être, ça arrive. Mais cette directive du président de la République répond à un besoin d’équité sociale. Celui qui le dit peut-être, qu’il n’est pas dans les écoles. C’est une directive, on la met en œuvre », a déclaré Mamadou Talla. Mais le ministre semble oublier que l’équité sociale c’est d’abord régler les véritables problèmes que traversent les écoles sénégalaises. Une fois ces problèmes réglés, on pourrait penser à l’habillement des élèves.

Si le ministre de l’éducation est incapable de tirer des leçons de ses erreurs, c’est au président Macky Sall de lui montrer la voie. Le chef de l’Etat ne devrait pas laisser passer une telle mesure. L’économie sénégalaise se relève difficilement de la pandémie de Covid-19. Ces milliards devraient servir à régler définitivement les véritables problèmes que rencontrent nos écoles pour pouvoir passer à autre chose. Car des tenues scolaires n’ont aucun rendement sur la qualité de l’éducation donnée par nos vaillants enseignants.

Mais le ministre Mamadou Talla préfère habiller les élèves que de leur offrir un cadre dans lequel il pourrait étudier en toute sécurité et en bonne condition. Le Chef de l’Etat est interpellé car s’il y’a des problèmes dans un futur proche, il n’en échappera pas.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire