Ultimate magazine theme for WordPress.

Moustapha Diakhaté : « Le Sénégal court un grand péril »

Moustapha Diakhaté ex ministre conseiller du président et désormais ancien membre de l'APR
1

Le Conseil constitutionnel de satanique à sage: regards croisés des hypocrisies sénégalaises…par Moustapha Diakhaté

Une comparaison des Unes, du lendemain de la validation de la candidature de l’ancien Président pour un 3eme mandat à celles du 25 mai 2022, est un excellent baromètre pour comprendre les difficiles rapports qu’entretiennent beaucoup de Sénégalais avec l’honnêteté.

Au grès des bénéficiaires de ses décisions, le conseil constitutionnel passe de vendu à sage et faiseur de paix.

Le ballon d’or de la malhonnêteté devrait être attribuée aux rentiers de la tension de la société civile.

Au Sénégal certains journalistes, certains politiciens comme beaucoup de rentiers de la tension, ont de sérieux problèmes avec la loi.

Le Sénégal court un grand péril avec l’indignation sélective de certains politiciens, en même temps que certains membres de la société civile et médiatique

C’est avec stupéfaction que l’on assiste à certains événements qui,depuis plusieurs années voire depuis toujours, secouent régulièrement notre pays. Des individus, des partis politiques , des rentiers de la tension, etc. n’hésitent pas à se dresser corps et âme contre Dame justice au grès de leurs intérêts crypto personnels ou politiciens.

Ainsi, des insulteurs, des miliciens des réseaux sociaux, des mercenaires électoraux peuvent faire feu de tout bois pour demander de mettre de côté la loi sous prétexte de menace de la paix civile.

A ce rythme nous perdrons à coup sûr l’Etat de droit et la paix civile.

Tous pays qui ont tripatouillé leurs lois pour bâtir des consensus mous ont déroulé le tapis rouge aux putschistes. Le voisin malien en est la parfaite illustration.

L’état de droit est le meilleur rempart contre la chienlit. Et pour cause !

La sécurité c’est la République dans le respect de l’Etat de droit par tout le monde .

Vive le Sénégal !

Vive la République !

Moustapha Diakhaté

Afficher les commentaires (1)