«On cherche à faire taire le juge Téliko» (Me Assane Dioma Ndiaye)

Me Assane Dioma Ndiaye juge anormale et complètement injustifiée la convocation de Souleymane Téliko par l’Inspection Générale de l’Administration de la Justice. Et pour le président de la Ligue sénégalaise des droits humains, il y a une nette et claire volonté de le museler.

«Il est évident que la société civile se dressera en rempart dans ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui, une tentative de musellement des magistrats du siège.  Dèja, il y’a l’affaire Ngor Diop pour laquelle nous nous sommes mobilisés. Et aujourd’hui, il s’y ajoute cette affaire de Teliko qui pourtant n’a fait que se prononcer sur une affaire qui est close.  Et de par sa station, en sa qualité de président de l’Union des magistrats du Sénégal, il ne peut pas ne pas se prononcer sur certaines questions qui interpellent aussi bien la magistrature que l’ensemble des citoyens sénégalais.», a déclaré Me Ndiaye dans les colonnes de L’AS.

Le défenseur des droits de l’homme juge également dérisoire les fautes que les autorités vaudraient imputer au président de l’UMS. «Nous ne voyons pas en quoi aujourd’hui, on pourrait inquieter le juge Teliko. Si ce n’est pour le faire taire et dire aux magistrats que désormais, il y’a une épée de Damoclès qui pése sur leurs têtes et que le principe de l’inamovibilité pourrait être remis en cause à tout moment. Ce qui est inacceptable. », a plaidé Me Ndiaye.