Prochain gouvernement de Macky Sall : Les candidats se bousculent

Entrisme dans le prochain gouvernement de Macky Sall : Les candidats se bousculent

De retour de ses vacances, le Président de la République Macky Sall a bien l’intention d’apporter une retouche à son gouvernement. Quoi de plus normal pour une équipe gouvernementale qui ne le satisfait point. Une équipe gouvernementale devenue inactive, car certains de ses membres sont dans l’incapacité d’appliquer comme il se doit les instructions du Chef de l’Etat. A l’image de ministres comme Samba Ndiobène Kâ, Cheikh Oumar Anne, Me El Hadj Malick Sall, Amadou Hott, Abdoulaye Daouda Diallo, Ndèye Tické Diop, Mansour Faye qui tout ce qu’ils font, vont de travers. C’est là tout le drame du Président Macky Sall qui pensait avoir trouvé la bonne formule avec la composition de son actuelle équipe gouvernementale qu’il pensait pouvoir mener à bien son Plan Sénégal émergent (PSE) adopté par les principaux bailleurs de fonds du Sénégal.

Seulement, dans sa quête de composition d’un nouveau gouvernement, le Chef de l’Etat Macky Sall sait qu’il lui faut manœuvrer, et de façon ferme. Il ne s’agit pas seulement de la composition d’un gouvernement composé de membres de l’Alliance pour la République (APR) et de ses alliés traditionnels. Non, son prochain gouvernement sera composé de membres de l’opposition, mais aussi d’alliés qui l’ont rejoint à la veille de la campagne de l’élection présidentielle de février 2019.

Avant d’en arriver là, le Président Macky Sall qui, enfin de rester fidèle à son pacte avec le Parti socialiste (PS) compte confier la présidence du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) à Mme Aminata Mbengue Ndiaye, secrétaire générale par intérim du Parti socialiste (PS) et actuelle ministre de la Pêche, devra trouver dans les rangs de cette formation qui avec Serigne Mbaye Thiam, devra remplacer cette dernière.

Chose qui ne sera pas facile. Toujours est-il que quelqu’un comme Abdoulaye Wilane, porte-parole du PS et grand fidèle de feu Ousmane Tanor Dieng, ancien Président du HCCT, fait d’ores et déjà figure de candidat. Oumar Sarr qui a osé défier le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS) Me Abdoulaye Wade, en participant au dialogue national au point de se faire virer de son poste de numéro 2 de ce parti, ne cracherait certainement pas sur un portefeuille ministériel s’il lui est proposé.

Ils sont nombreux à bousculer au portillon parmi les alliés qui sont venus soutenir le Chef de l’Etat, Macky Sall lors de l’élection présidentielle de février 2019. Ils bousculent au portillon. Qu’ils s’agissent de Abdoulaye Baldé, de Aïssatou Tall Sall, de Sokhna Dieng Mbacké, de Abdoulaye Makhtar Diop, de Serigne Mbacké Ndiaye, de Ousmane Faye de la coalition Manko Wattu Sénégal, tous veulent marquer leur présence par leur entrée au gouvernement. Autant de considérations que le Président Macky Sall va être obligé de prendre en compte.

La rédaction de Xibaaru