Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Barth et Ahmed Aïdara à la UNE

Un vendeur de journaux dans les rues Dakar
0

Le procès en appel du maire de Dakar, Barthélémy Dias, dans l’affaire Ndiaga Diouf, et l’élection du bureau municipal de la ville de Guédiawaye sont entre autres sujets en exergue dans les quotidiens du jeudi 03 mars 2022.

‘’Mairies de Guédiawaye et de Dakar : menace sur deux fauteuils’’, affiche le quotidien Bës Bi Le Jour à la Une, qui note que le maire de Dakar risque 5 ans de prison tandis qu’à Guédiawaye, Ahmed Aïdara est un maire ‘’esseulé’’.

Le parquet général a requis, mercredi, 5 ans de prison contre Barthélémy dans l’affaire Ndiaga Diouf. La partie civile réclame 150 millions de dommages et intérêts.

Dans cette affaire, M. Dias a été condamné en première instance à deux ans de prison dont six mois fermes pour coups et blessures volontaires.

Il a fait appel de cette condamnation.

Depuis 2012, il est sous le coup de cette procédure judicaire suite à l’attaque de sa marie par des nervis et qui s’était soldée par la mort du lutteur Ndiaga Diouf.

Barth

Bës Bi Le Jour rapporte aussi que le nouveau maire de la ville de Guédiawaye, ’’est obligé de travailler avec ses adversaires de la coalition Benno Bokk Yakkar, une cohabitation qui risque d’être très compliquée pour Ahmed Aïdara’’.

Kritik parle de ‘’réquisitoire sans états d’âme’’ contre Barthélemy Dias qui risque 5 ans de prison.

Selon le journal, le premier magistrat de Dakar ‘’a réfuté les accusations, estimant avoir été victime d’une machination politique’’.

Pour L’Info, ‘’Barth risque la prison ferme’’. Selon le journal, ‘’le procureur a chargé Barthélémy Dias, avant de demander l’infirmation du jugement en première instance et requérir contre lui, 5 ans de prison ferme’’.

Barthélémy Dias sera édifié sur son sort le 18 mai, affiche à Une de Sud Quotidien.

‘’Si le juge confirme les 5 ans fermes requis contre Barth par le procureur dans l’affaire Ndiaga Diouf, il ya danger sur le fauteuil du maire’’, estime Source A.

Les quotidiens s’intéressent à la Ville de Guédiawaye où le maire Ahmed Aïdara doit travailler avec ses adversaires à l’issue de l’élection du bureau munincipal.

‘’Elections des adjoints au maire de Guédiawaye : Aliou Sall prend sa revanche sur Ahmed Aïdara et Yewwi askan Wi !’’ selon Vox Populi qui indique que ‘’BBY, Wallu et Gueum Sa Bopp raflent tous les poste d’adjoints’’.

Le journal souligne que l’élection des adjoints au maire, qui été bloqué, ‘’par Ahmed Aïdara, alors qu’il venait d’être installé dans ses fonctions de maire le 17 février dernier, s’est finalement déroulée comme convenue sous la présidence du nouveau maître des lieux, mais aussi sous haute surveillance policière en présence de l’autorité administrative, le préfet de Guédiawaye’’.

‘’Conseil municipal de Guédiawaye : le maire Ahmed Aïdara à l’étroit’’, dit WalfQuotidien. Pour L’Observateur, ‘’Ahmed Aïdara est déjà dans le dur’’.

Le Soleil a consacré sa Une à la reprise des cours après les accords trouvés entre le Gouvernement et des syndicats d’enseignant.

‘’Reprise des cours : l’heure du rattrapage !’’, titre le journal selon lequel, ‘’Macky Sall veut une application systématique des accords signés et la mise en place d’un Conseil national de l’éducation et de la formation’’.

Source APS

laissez un commentaire