Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Macky à l’ONU et le Magal à la UNE

Un vendeur de journaux dans les rues Dakar
0

Les quotidiens de ce samedi 25 septembre 2021, traitent prioritairement du discours de Macky Sall à la 76ème Assemblée générale de l’ONU et du Magal de Touba qui sera célébré demain dimanche.

« Puissant plaidoyer du président à l’ONU: Macky l’Africain », titre le quotidien national Le Soleil, à côté du Quotidien qui note: « New York-Assemblée générale des Nations Unies: Le plaidoyer de Macky Sall. Il appelle à une solidarité vaccinale ». Dans le même journal, le chef de l’État sénégalais soutient que « pour la relance économique, l’Afrique a besoin de 250 milliards de dollars ».

« Assemblée générale des Nations Unies: Le plaidoyer de Macky Sall pour l’Afrique à la tribune de l’ONU », renchérit L’Observateur.

« 252 milliards de dollars nécessaires pour l’Afrique d’ici 2025…Macky pour l’amplification du New Deal », rapporte Vox Populi, faisant dire à Sud Quotidien: « Macky, porte-parole de l’Afrique ».

Pour L’As, Macky a dit ses vérités à New York par rapport à la diplomatie sanitaire, à la réforme des Nations Unies et au New Deal avec l’Afrique.

« Le chacun pour soi ne nous sortira pas de la pandémie. L’Afrique a besoin d’au moins 252 milliards de dollars d’ici 2025 », réaffirme Macky Sall dans Walf Quotidien, là où Les Échos écrit que « Macky Sall dit ses vérités crues au monde » concernant le terrorisme en Afrique, la Covid-19 et la réforme de l’ONU.

« Il est temps que la composition du Conseil de sécurité reflète les réalités des Nations Unies du 21e siècle, et non celles révolues, du monde d’après guerre. Le chacun pour soi ne nous sortira pas de la pandémie…Personne ne sera à l’abri si le virus ou ses variants circulent quelque part dans le monde. L’aide ne peut pas nous satisfaire. Nous avons besoin d’accéder à des ressources concessionnelles et mixtes conséquentes sous forme de prêts », affirme le président sénégalais dans Les Échos.

Parlant de la 127e édition du Magal, nos confrères de ce journal constatent que « l’eau (est) le grand problème à Touba ». « Inondations et manque d’eau, les deux fléaux majeurs. 596 personnes arrêtées, 34 accidents dont un mort enregistrés », informe Les Échos.

De son côté, EnQuête traite des familles maraboutiques de Touba et plonge dans « l’univers sulfureux des beuk neek », « passage obligé pour accéder au marabout, les chambelmans n’ont pas bonne presse ».

« Soufisme, sens du travail, lutte contre l’assimilation: Bamba (fondateur du mouridisme) où le triomphe d’une vision », écrit L’As.

« Célébration du Grand Magal: Touba, déjà dans la ferveur ! », s’ exclame Sud Quotidien.

Source APA

laissez un commentaire