Robert de Niro accusé par une employée pour « claques sur les fesses »

L’acteur Robert De Niro est accusé d’avoir eu un comportement très déplacé à l’égard d’une ancienne employée de sa société Canal Productions. Elle lui réclame aujourd’hui 12 millions d’euros pour « dommages et intérêts », dénonçant un comportement humiliant de la star de 76 ans.

En août dernier, nous apprenions que Robert De Niro poursuivait en justice une ancienne employée de sa société de prêts, Canal Productions. Cette femme, Chase Robinson, est accusée d’avoir trop regardé Netflix (55 épisodes de Friends en quatre jours), d’avoir détourné de l’argent et d’avoir fait des vols privés à des fins personnelles… L’employée revient aujourd’hui à la charge contre l’acteur, documents audios à l’appui.

Tâches dégradantes et sexisme

Elle lui réclame aujourd’hui 12 millions de dollars pour licenciement abusif, dommages et intérêts, l’accusant de sexisme, « d’attouchements non consentis » et d’avoir fait quelques blagues déplacées sur « sa consommation de Viagra ». D’après les informations de Page Six et deVariety, Robert De Niro lui aurait demandé d’accomplir des « tâches dégradantes » comme « lui gratter le dos, lui boutonner ou déboutonner sa chemise, laver ses caleçons, mettre la table, lui laver ses draps, passer l’aspirateur dans son appartement ». L’acteur de 76 ans serait sexiste, encore « accroché à de vieilles moeurs, selon lesquelles les femmes ne doivent pas être traitées de la même manière que les hommes ».

Chase Robison dit être effrayée de l’acteur, qui « urinait pendant qu’il était au téléphone avec elle ». Il ne souhaitait la voir que quand il était vêtu d’un « pyjama ou d’un peignoir ». Elle raconte une fois où Robert De Niro n’a rien fait lorsqu’un de ses amis lui a « donné une claque sur les fesses », selon les documents de la plainte longs de 19 pages obtenus et consultés par Page Six.

Enregistrement embarrassant

En plus du témoignage, Chase Robinson a également fourni un enregistrement audio délicat pour Robert De Niro. Hors de lui, l’acteur engueule littéralement son employée parce qu’elle n’aurait « pas décroché son téléphone ». « Tu ne réponds pas à mes p*tain d’appels. Comment oses-tu ? Tu vas te faire virer. Tu es de la p*tain d’histoire ancienne. C’est des c*nneries ! Comment oses-tu me manquer de respect ? Tu dois vraiment être en train de te foutre de ma gueule, sale gosse pourrie gâtée ! », peut-on, entre autres, entendre durant l’enregistrement.

En août dernier, Robert De Niro et sa société Canal Productions avaient poursuivi Chase Robinson en justice pour 3 millions de dollars. L’employée dit avoir présenté sa démission bien avant que son ancien patron ne saisisse la justice et que la presse évoque l’affaire. Elle dit que l’équipe de l’acteur aurait « concocté de fausses allégations destinées à l’empêcher de poursuivre ses démarches, détruire sa réputation et anéantir ses perspectives d’emploi ».

De son côté, un représentant de Robert De Niro a assuré à USA Today que les faits reprochés par son ancienne employée étaient « tout à fait absurdes ». Une guerre judiciaire est déclarée.