Ultimate magazine theme for WordPress.

Sa mère la gronde…la fille de 17 ans se tire une balle dans la tête

La fille qui s'est suicidée et sa mère (au fond)
0

Au Cameroun, une fille de 17 ans s’est tirée une balle dans la tête, pour avoir été sermonnée par sa mère. Les faits se sont déroulés au domicile familial, sis à PK 12, une banlieue de la ville de Douala.

Outrée par les sermons de sa mère, Christine Ngo Jock a mis fin à sa vie, en se tirant une balle dans la tête. La jeune, fille unique dans une famille de 4 enfants dont elle est le premier, s’est tirée une balle dans la tête à l’aide du pistolet automatique de son papa, ancien commandant de Brigade et actuel colonel de l’armée.

Les faits

Selon les informations,  la maman de la fille du nom de Marie Claire Njock, qui est cadre à la BICEC à Douala Bonandjo, revenait du boulot dans son véhicule quand elle a aperçu sa fille à l’entrée du domicile avec un petit sac rembourré.  La petite Christine Njock était sur une moto sur le point de partir.

De plusieurs coups de klaxons, la maman va interpeller la fille et réussit à attirer son attention. Elle posera des questions à la fille et se rendra compte que le petit sac rembourré contenait de la nourriture.

La petite répondra à sa mère, après des questions, que cette nourriture c’est pour son petit copain et qu’elle allait le lui remettre. Furieuse, la maman intima à sa fille l’ordre de retourner à la maison, tout en la blâmant car, pour la mère, la petite est trop jeune et prend un chemin peu recommandable.

Frustrée et heurtée, la petite fille ne supportera pas les réprimandes de sa mère et va monter dans une pièce au premier étage de la maison, et va passer un coup de fil à son père, qui est en déplacement à Yaoundé. Celui-ci lui dit de se calmer et d’attendre son retour.

Quelques minutes plus tard, Mme Marie Claire Njock va monter voir ce qui se passe dans la pièce d’en haut, car elle a entendu un  bruit. À sa grande surprise, elle trouve l’enfant avec l’arme de son père entre les mains, car elle s’était tiré une balle dans la tête.

Marie Claire Njock alertera les forces de l’ordre par la suite. La jeune fille a été transférée d’urgence à l’hôpital de la garnison militaire de Bonanjo. Malheureusement, Christine a été déclarée morte, une fois dans l’enceinte de la formation sanitaire.

laissez un commentaire