Saa Kadior attaque Macky et ses théoriciens du 3e mandat…

Au pays des aveugles les borgnes sont Roi par…Saa Kadior

Qui pour arrêter ces démons de la démocratie et de l’éthique qui envahissent les médias sénégalais ?

Notre paysage médiatique est infecté d’Hommes inutiles et ignorants qui ne doivent même pas être suivi dans leur propre maison pour oser nous tympaniser à longueur de journée sur les médias. Ou le Sénégal est en carence d’Hommes valables et je ne le pense pas ou ce sont certaines organes de presse qui sont corrompus jusqu’à la moelle des os et c’est cette dernière hypothèse qui me convaincs le mieux.

Un pays dirigé par un enivré de pouvoir ne peut pas s’attendre mieux, tout le monde parle et peu métrise leur sujet. Toutefois, il suffit d’être un kamikaze qui ne se souci ni de Dieu, ni de sa tombe encore moins de l’éthique pour nous offrir ce spectacle désolant et révoltant. Ils mentent sciemment et nous regardent en face sans sourciller, la dépense quotidienne oblige. Je dirais même qu’ils courent derrière le luxe, les belles voitures gracieusement offertes, les villas acquis sans suer et en contre partie, une heure de mensonge pour semer le doute dans la tête de la majorité analphabète.

Devant ce désordre organisé par des chasseurs de primes sous les directives d’un Roi qui a perdu le commande regardant impuissant le pays qui coule, le « gorgolou » qui lui, se voit restreindre sa marge de manœuvre, prétextant une pandémie qui tue beaucoup moins que l’insuffisance rénale, le paludisme, les hypertension artérielle sans oublier les accouchements sans assistance.

Qui sont ces adeptes du gain facile qui bégayent à longueur de journée pour nous faire l’exposé des intensions cachées de Birima ? en tout état de cause tout autre discours qui rime contre le troisième mandat est synonyme de licenciement sans autre forme de procès.

Ce n’est point une coïncidence si « watiatia » s’est autoproclamé Birima, il ne s’agit certes pas de notre Birima le digne roi qui parlait peu mais était imbu de qualités et de valeurs mais il s’agit de Birima de la TFM. Ce rat qui théorise la possibilité du troisième mandat après nous avoir chanté son impossibilité. Un être très étrange, d’une arrogance unanimement constaté, sans aucun bagage intellectuel si ce n’est une grande gueule pour mentir encore et encore…..

Ce qui m’inquiète pour ne pas dire me révolte c’est ce Youssou Ndour qui s’est permis de plaider pour l’annulation de la dette. Est-ce dans un pays normale tout le monde doit se donner le droit de parler au nom du peuple sans être mandaté mais pire encore sans maitriser son sujet ? Que peut connaitre un élève de niveau CI sur les théorème de Pythagore?

Wade nous manque parce qu’il savait se faire respecter et tenir les incompétent comme ce roi du « mbalax » à sa place. Qu’il aille nous faire danser au lieu de se prononcer sur des sujets qu’il ne maitrise pas. Toutefois, quand celui qui nous dirige confond autorité et arrogance, démocratie et « dolécratie », nous ne pouvons que constater les dégâts.

Il faut sauver ce pays et au plus vite. Chaque jour Birima pose des jalons pour renforcer et asseoir sa dictature. L’opposition est réduite à sa plus simple expression et l’Assemblée Nationale vidée de sa raison d’être pour éviter un second 23 juin, Marème Brigitte vient de faire son show sur la télévision APR comme si nous avions encore besoin d’une autre pièce de théâtre. Mansour s’est enrichi avec la Covid-business et Alioune blanchi sans procès caresse son gros ventre. Pendant ce temps, Birima nous dit d’aller se coucher à 21 heure en nous entassant dans les cars rapides comme des sardines, Felix Atoine le nouveau gouverneur de colonie dicte les règles…

Devons-nous attendre que l’irréparable se produise pour n’avoir que nos yeux pour pleurer ? en tout état de cause je ne reconnais plus ce peuple qui jadis, si vaillant et déterminé, ce peuple qui savait se lever au bon moment.

Devant ce désordre jamais égalé, ce chaos généralisé, cette mal gouvernance insoutenable et ce pays livré à la France comme un enfant malade, nous devons unir nos forces et libérer ce pays des mains de ces amateurs ma foi trop arrogant.

Saa Kadior de retour