Sénégal : L’activité économique relève faiblement la tête de l’eau en septembre

Après une baisse de 7,9% au mois d’août 2019, l’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) au Sénégal a faiblement relevé la tête de l’eau en enregistrant une progression de 0,3% au mois de septembre 2019, selon les données établis par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) établie à Dakar

Selon cette structure, cela a été porté à la fois par les secteurs tertiaires, secondaire et primaire.

Le tertiaire a ainsi montré son dynamisme qui s’est traduit par une hausse de 2,4% du fait des activités spécialisées, scientifiques et techniques (+16,8%), des activités financières et d’assurances (+30,2%) et du commerce (+1,5%). En revanche, l’activité d’information et communication s’est contractée de 2,3% sur la même période.

Concernant le secteur secondaire, il a progressé de 1,7%, en variation mensuelle en septembre 2019. « Cette orientation est, essentiellement, liée aux performances notées dans la fabrication de produits agroalimentaires (+11,8%), la branche de filature, tissage et ennoblissement textile (+28,3%) et celle de travail du cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures (+76,4) », note la DPEE. Elle a été, toutefois, particulièrement atténuée par les faibles résultats de la construction (-24,9%) et de la fabrication de ciment et d’autres matériaux de construction (-19,4%).

Du côté du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture, une consolidation de 2,2% est notée en septembre 2019, à cause d’une bonne tenue de l’élevage (+19,6%). La pêche s’est, pour sa part, contractée de 28,8% durant la période sous revue.

Sur une base annuelle, la DPEE signale que la croissance de l’activité économique est ressortie à 8,3%, en septembre 2019, principalement tirée par le tertiaire (+9,0%). L’administration publique et le primaire se sont également bien comportés, enregistrant respectivement une progression de 17,5% et 16,3%.